Biennale d’art contemporain : à Condrieu aussi, mais hors les murs !

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

La Biennale d’art contemporain de Lyon, ouverte le 18 septembre 2019 s’étendra jusqu’au 5 janvier 2020. Sur le thème Là où les eaux se mêlent, elle réunit 55 artistes qui ont investi de multiples lieux de l’agglomération. Comme par le passé, elle génère une multitude d’autres initiatives culturelles, comme la 12e Biennale d’art sacré. C »est aussi le cas de la 8e Biennale hors les normes que nous présentons aujourd’hui.

 

Une cinquantaine d’événements marqueront la 8e BHS, entendez …

Lire la suite

Chants populaires italiens (2) : entre la capitale des Gaules et les régions de la Botte

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Comme cet été à Verbania, au bord du Lac Majeur, on chantera demain samedi 28 septembre avec l’association Passamontagne.

Le chant populaire par excellence Avec Valentina Volonté, les chants populaires italiens seront au rendez-vous. Ce sera le premier de cinq rendez-vous à suivre dans la continuité ou à prendre un par un.

Pour découvrir ce qui vous attendra, écoutez la réaction de Carlo, au terme de cinq jours de …

Lire la suite

Mendelssohn à Autun : une franche réussite hospitalière

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Dimanche 15 septembre 2019, la rénovation de la cathédrale d’Autun a été dignement célébré avec un concert consacré à Félix-Mendelssohn Bartholdy. Les musiciens et chanteurs de la Maîtrise de la cathédrale, du chœur et de l’orchestre des Hospices civils de Lyon et des membres de l’ensemble vocal de l’école de musique Vincent d’Indy de Toussieu (Rhône). Échos sonores et entretiens avec la soliste Camille Allérat et deux chanteurs, qui ont fait leurs armes …

Lire la suite

Chants populaires italiens (1) : cinq rendez-vous à Lyon

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Samedi 28 septembre 2019, s’ouvrira au Centre culturel oecuménique de Villeurbanne (Rhône), pour la deuxième année, un cycle de cinq samedis consacrés aux chants populaires italiens. Ce parcours sera comme l’an passé animé par le cheffe de chœur Valentina Volonté. Ces rendez-vous sont une des initiatives de l’association Passamontagne qui développe les relations entre Italie et France par le biais du chant choral. Présentation de ce cycle, rencontre avec la chanteuse et avec une particpante qui a …

Lire la suite

Marche pour le climat : à Vienne (Isère) comme dans le reste de la planète !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien de Genève)

Partout dans le monde, et pour la troisième fois, collégien.ne.s, lycéen.ne.s et étudiant.e.s défileront ce vendredi 20 septembre 2019 pour la sauvegarde de la planète. Ils  seront rejoints demain par les adultes pour les mêmes motifs. A Vienne (Isère), ce sera la cinquième initiative, qui s’inscrit dans la foulée du mouvement Nous voulons des coquelicots. Rencontre avec Aziza Chabane, une des animatrices locales du collectif Ensemble pour le climat.

Pour appeler les acteurs étatiques et …

Lire la suite

Cinéma italien : A Annecy puis au Grütli genevois

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Le 37e festival du cinéma italien se déroulera à Annecy du 23 au 29 septembre 2019, avec une trentaine de films, quatre ateliers et de multiples rencontres avec des réalisateurs. Il se prolongera début octobre à Genève dans les salles du Grütli.

« Ce sera un festival très varié sur la nouveauté du cinéma italien contemporain, avec un mélange de grands maîtres, de …

Lire la suite

Rentrée italienne (2) : Annecy, le 7e art en vedette pour la 37e année

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (Genève)

Du 23 au 28 septembre 2019, Annecy accueillera la 37e édition du cinéma d’Annecy. Dans cette petite Venise alpine, plus de quarante films seront projetés au Centre Bonlieu et dans les cinémas de la ville, puis ils tourneront dans le département de Haute-Savoie. Ce festival créé par Pierre Todeschini, aura des prolongements à Genève, dans les salles du Grütli. Premier festival de cinéma italien hors de la péninsule, il ouvrira un cycle d’autres festivals à Grenoble

Lire la suite

Rentrée italienne (1) : Journée portes ouvertes à l’Institut culturel de Lyon

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (Genève)

 

 Vendredi 13 septembre 2019, l’Institut culturel italien de Lyon organise une journée Portes ouvertes. Une belle occasion de découvrir les locaux qu’il partage depuis un an avec le Goethe-Institut, avec des salles de cours, une bibliothèque qui constituent ce lieu culturel européen entre Rhône et Saône. Rencontre avec Anna Pastore, sa directrice, qui entame sa deuxième année dans l’antique cité gallo-romaine.

Une journée Portes ouvertes est une belle occasion de découvrir et rencontrer. Découvrir les locaux …

Lire la suite

Rentrée protestante de Mialet (2) : une journée à l’aune de Théodore de Bèze

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

L’assemblée du désert avait lieu dimanche 1er septembre à Mialet dans le Gard. Au cœur des Cévennes protestante, et à l’occasion du 500e anniversaire de sa naissance, il était naturel de revenir sur la personnalité de Théodore de Bèze. Tout à la fois pasteur, successeur de Calvin, professeur de droit, théologien et homme politique, ce Français réfugié à Genève fut aussi un poète et écrivain. Après le culte dominical, deux universitaires, Olivier Milliet et Pierre-Olivier Léchot sont revenus sur la …

Lire la suite

Rentrée protestante de Mialet (1) : le semeur et l’écologie pour l’Assemblée du désert 2019

Citation

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Une trentaine de pasteur.e.s ont officié durant le culte inaugural qui a été suivi par plusieurs milliers de personnes ( © Pierre Nouvelle ).

Une trentaine de pasteur.e.s ont officié durant le culte inaugural qui a été suivi par plusieurs milliers de personnes ( © Pierre Nouvelle ).

Mialet (Gard) est un des hauts-lieux du protestantisme. Avec son musée rénové, c’est une plongée dans la Réforme et dans l’histoire de la résistance à la répression royale qui voulait imposer la religion catholique. Cultes cachés du désert, lutte des Camisards sont des éléments d’un mémorial qui entend fortifier la foi des fidèles. Aussi, l’Assemblée du désert constitue-t-elle un beau moment de l’année religieuse qui s’ouvre. Cette année, elle revêtait un caractère exceptionnel avec la célébration du 500e anniversaire de la naissance de Théodore de Bèze,  poète, théologien et homme politique. Échos sonores et entretien avec Emmanuelle Seyboldt, présidente de l’Église protestante unie de France (EPUdF).

Comme chaque année, plusieurs milliers de personnes, venues de France, mais aussi de Suisse, Hollande... ont participé à l'Assemblée du désert 2019 ( © Pierre Nouvelle ).

Comme chaque année, plusieurs milliers de personnes, venues de France, mais aussi de Suisse, Hollande… ont participé à l’Assemblée du désert 2019 ( © Pierre Nouvelle ).

Au Mas Soubeyran, situé en bordure d’un bel endroit boisé dans la commune de Mialet, on se pressait cette année encore pour le culte du matin et pour le temps de conférence de l’après-midi.

La célébration avec Sainte-Cène s’est ouverte avec un texte de la Bible hébraïque, extrait du prophète Esaïe, lu par le pasteur Vincent Hubac qui présidant cette assemblée.

Après la lecture d’un texte de la Première Alliance avec le psaume 42 : « Comme un cerf altéré brame », que s’est poursuivi ce culte de la rentrée protestante 2019.

Dans une célébration protestante, le moment important est celui de la prédication. Après la lecture de la parabole du semeur, le pasteur Hubac a livré son approche.

Pour lui, ce texte connu mondialement porte en lui toute la promesse du Royaume, avec un Dieu vivant qui sort de lui-même, révélé en Jésus-Christ, loin des idoles toujours présentes dans notre monde contemporain.

La part des chants, »spontanés » ou cantiques, est importante dans une assemblée protestante, comme dans les rassemblements d’autres confessions chrétiennes (catholique, orthodoxe, arménienne, anglicane…).

Avant l’ouverture officielle de cette Assemblée du désert 2019, c’est un psaume traduit par Théodore de Bèze qui constituait le prélude.

A l’issue du culte, Emmanuelle Seyboldt, présidente depuis deux ans de l’EPUdF a fait le point sur la vie de l’Église.

Le choix d’une étude des questions écologiques se traduira par des débats lors des assemblées régionales de novembre 2019 avant une délibération nationale en mai 2020 lors du synode nationale. Elle atteste, que comme ils le font avec l’accueil des réfugiés, les protestants n’entendent pas se réfugier dans les autres sphères spirituelles, mais bien d’établir un lien concret entre foi en Jésus-Christ et vie quotidienne.

 

Cette Assemblée du désert 2019 était placée sous le signe de Théodore de Bèze, poète, homme politique, pasteur et théologien.

Aussi, après le temps de prière et de partage de la parole et du pain, c’est sa dimension littéraire qui a été évoquée par deux universitaires : Olivier Milliet, professeur de littérature française à la Sorbonne, et de Pierre-Olivier Léchot, professeur d’histoire moderne à l’Institut protestant de théologie de Paris.

 

(à suivre)

Prochain article : Rentrée protestante de Mialet (1) : une assemblée du désert à l’aune de Théodore de Bèze.

 

 

 

 

 

Page 3 sur 7912345102030Dernière page »