Etoile du Pilat 2018 : le 4e festival oecuménique de cinéma sur les rails

Posté le par dans Coup de pouce

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

 

Le 13 octobre prochain se déroulera à Pélussin (Loire) la 4e édition du festival oecuménique de cinéma dans le cadre du CinéPilat. A l’affiche deux films parus récemment sur les écrans et réunis par le thème de la fraternité qui sera l’emblème de cette rencontre du 7e art. Présentation du programme.

Samedi 13 octobre, la commune de Pélussin (Loire) accueillera l’Etoile du Pilat, 4e édition autour des films « Champions » (2018) de Javier Fesser et « La Prière » de Cédric Kahn (2018). Fruit de la coopération …

Lire la suite

Festival d’Avignon off 2018 (5) : trois p’tits tours et puis s’en vont…

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Cinq jours après le festival officiel, Avignon off 2018 fermera ses portes demain dimanche 29 juillet. A vous de faire votre choix dans la multitude des propositions artistiques. Si vous êtes de passage dans la Cité des papes, n’hésitez plus. Théâtre, danse chant, poésie, arts du cirque, mime, la palette est largement ouverte et peut répondre à vos envies les plus diversifiés. Survol rapide et focus sur quatre coups de cœur avec cinq artistes femmes et deux hommes entre le théâtre Al Andalus, les Espaces Alya, …

Lire la suite

Festival d’Avignon off 2018 (4) : Athlète olympique et réfugiée politique ; à voir absolument !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

De Pékin à Lampedusa, c’est le drame de la migration. Une pièce est  voir avant le 29 juillet, date de fin du festival off d’Avignon, et ensuite au fil de la tournée qui suivra dans l’Hexagone et au théâtre parisien Essaïon, dans les prochains mois. L’Espace Saint-Martial est un lieu d’accueil à connaître. Ici, les spectacles engagés constituent l’affiche. De Pékin à Lampedusa fait vivre le combat et l’aventure d’une jeune athlète somalienne qui périra, comme beaucoup des centaines d’autres Africains au milieu …

Lire la suite

Festival d’Avignon off 2018 (3) : harmonies tchekhoviennes par un duo franco-russe

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Le théâtre Al Andalus, situé au cœur de la vieille ville d’Avignon, accueille cette année pas moins de sept pièces de la littérature russe avec la part majeure accordée à Anton Tchekhov. Pour honorer ce grand poète et dramaturge un duo de comédiens, mène la danse dans dans Les Méfaits du tabac, mis en sc_ne par Nika Kosenkova. L’un est Français (Cyril Griot), l’autre Russe (Elena Shkurpelo) Ils illustrent une très ancienne coopération artistique menée sous le couvert de la compagnie grenobloise Lire la suite

Festival d’Avignon off 2018 (1) : plongée dans le monde de Vilar

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Il faut arriver en Avignon de bonne heure. On découvre alors une ville sous un jour bien différent de ce qu’elle sera quelques heures plus tard quand les cigales se seront mises à chanter. Échos d’une journée dans cette ville provençale où théâtre, chant, mime, musique font ménage ou cohabitent dans les rues et les salles obscures. Rencontres et entretiens avec le festival de théâtre off, son responsable, des comédien.ne.s, metteurs en scène et loueurs de lieux où se déploie le spectacle …

Lire la suite

Saint-Clair-du-Rhône : Nouvelles légendes en concerts

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de François Dalla-Riva journaliste professionnel honoraire carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Il y a six mois la chorale Nouvelles Légendes rendait hommage à son créateur, le chef Jean-Louis Roche. Isabelle Plantier, puis Véronique Larose ont repris le flambeau depuis deux ans et avec le printemps, cet ensemble vocal basé à St-Clair-du-Rhône a repris ses spectacles le week-end des 28 et 29 avril. Si vous avez raté une des deux prestations du 28 avril, il vous reste celle du dimanche 29, puis encore le week-end des 19 et 20 mai. …

Lire la suite

24e édition des cinémas d’Asie (3) : des réalisateurs heureux à Vesoul

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Le 24e festival international des cinémas d’Asie a fermé ses portes ce mardi 6 février au soir dans la cadre du multiplexe Le Majestic à Vesoul. Une manifestation qui, une fois de plus, a tenu ses promesses, par le nombre de films présentés et de cinéastes présents, et par la qualité de leurs œuvres. Retour sur cet événement avec la rencontre de quelques uns des acteurs et actrices de cette manifestation culturelle de haut vol.

Si Jean-Marc et Martine …

Lire la suite

24e édition des cinémas d’Asie (2) : la filière cinéma se retrouve à Vesoul

Posté le par dans Ca presse

Reportage de jean-François Cullafroz, journaliste professionnel, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Du 30 janvier au 6 février, le 24e festival des cinémas d’Asie a rejoint comme chaque année le complexe Majestic de Vesoul. Cette rencontre dans la capitale de la Haute-Saône, est un événement culturel de haute qualité qui reste accessible au public le plus large. Parmi les 40 000 entrées réalisées en une semaine, la part du public scolaire reste importante, mais il faut aussi compter avec de nombreux retraités, et des cinéphiles venus de tous les coins de France. …

Lire la suite

24e édition des cinémas d’Asie (1) : les festivaliers s’éclatent à Vesoul

En passant

Reportage de jean-François Cullafroz, journaliste professionnel, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Le Fica est devenu le rendez-vous incontournable pour visionner des films asiatiques que l'on ne voit jamais pendant le reste de l'année (© Pierre Nouvelle).

Le Fica est devenu le rendez-vous incontournable pour visionner des films asiatiques que l’on ne voit jamais pendant le reste de l’année (© Pierre Nouvelle).

Le 24e festival internationale des cinémas d’Asie (Fica) se terminera mardi 6 février 2018 à Vesoul. En une semaine, cette manifestation cinématographique internationale aura engrangé plus de 40 000 entrées et accueilli une bonne vingtaine de réalisateurs, producteurs, distributeurs et exploitants. Le Fica est le lieu par excellence de diffusion des films d’Asie, au sens large du terme : de la Turquie au Japon, du Proche Orient au fin fond de la Mongolie ou du Sud de l’Inde. Plongée dans cette rencontre et rencontre avec participantes et organisateurs.

le public vient de plus en plus nombreux de toute la France pour d&couvrir des chfes d'oeuvre et manifestement des spectateurs au large sourire sont comblés (© Pierre Nouvelle).

le public vient de plus en plus nombreux de toute la France pour d&couvrir des chefs d’œuvre et manifestement des spectateurs au large sourire sont comblés (© Pierre Nouvelle).

Au Fica, toute journée se termine en musique, et c’est ainsi que nous débuterons ce reportage. Chants mongols ou syriens, on avait le choix au terme de trois projections dans l’après-midi. Un sas avant l’ultime séance de la soirée.

 

La 24e édition du Festival des cinéma d’Asie a débuté en soirée mardi 30 janvier 2018. Deux points forts pour cette 24e édition : la Mongolie et un focus intitulé Paroles de femmes avec vingt longs métrages au programme.

Le quotidien régional participe à la popularisation du festival dans tout l'Est de la France (© Pierre Nouvelle).

Le quotidien régional participe à la popularisation du festival dans tout l’Est de la France (© Pierre Nouvelle).

Marie-Jeanne est une ancienne enseignante et amoureuse de la culture. Vésulienne, elle suit le Festival international des cinémas d’Asie depuis le première édition.

Nous l’avons rencontrée avec Catherine, sa fille, qui participait à son second festival. Elle témoigne de l’intérêt spectaculaire que revêt le festival pour Vesoul, une cité d’un peu plus de 15 000 habitants, chef-lieu du département de la Haute-Saône.

Un troisième enfant pour les créateurs

Avec son épouse Martine, Jean-Marc Thérouanne a créé le festival des cinémas d’Asie il y a vingt-quatre ans. Pour eux qui ont eu deux enfants, le troisième est bien ce festival qu’ils ont conçu au milieu des années 90.

Nous avons rencontré celui qui est le délégué général du festival. Il explique comment ce festival irrigue la vie culturelle de cette ville de 15 000 habitants, chef lieu du département de la Haute-Saône.

Bastian Meiresonne est le directeur artistique du festival. Polyglotte, il visionne près de 2 000 films par an avec Martine et Jean-Marc Thérouanne. Il présente cette initiative culturelle et le travail accompli pour la préparer.

 

La Mongolie, invitée d’honneur

En France, tout se termine en chanson. Alors, avant d’aller rejoindre une tente où se déguste une vodka mongole, on pouvait s’arrêter dans le hall du cinéma multiplexe Le Majestic pour écouter avec plaisir, Myagmarsuren Batbayar, une chanteuse lyrique qui vit à Paris.

De Carmen aux plus grands airs d’opéra, cette interprète a su mettre en valeur la musique et le chant de son pays familial.

Un festival de cinéma, c’est aussi la rencontre avec tous les acteurs de la filière. Une affaire à suivre demain.

Prochain article : 24e édition des cinémas d’Asie (2) : la filière cinéma se retrouve

2018-1918 : il y a cent ans, enfin la paix !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Depuis le 4 octobre 2017, les Archives municipales de Lyon accueillent jusqu’au 23 février 2018 deux expositions en lien avec la guerre de 1914-1918. Les carnets de Barthélémy Mermet constituent la base de la première, la seconde étant consacrée aux progrès de la radiologie durant cette période. Les carnets Mermet ont fourni à la réalisatrice Véronique Garcia matière à concevoir un documentaire. Rencontre avec notre consœur.

En novembre prochain, l’année 2018 honorera le 100e anniversaire de l’armistice, marquant la fin de la Première guerre …

Lire la suite
Page 1 sur 612345Dernière page »