Saint-Clair-du-Rhône : Nouvelles légendes en concerts

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de François Dalla-Riva journaliste professionnel honoraire carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Il y a six mois la chorale Nouvelles Légendes rendait hommage à son créateur, le chef Jean-Louis Roche. Isabelle Plantier, puis Véronique Larose ont repris le flambeau depuis deux ans et avec le printemps, cet ensemble vocal basé à St-Clair-du-Rhône a repris ses spectacles le week-end des 28 et 29 avril. Si vous avez raté une des deux prestations du 28 avril, il vous reste celle du dimanche 29, puis encore le week-end des 19 et 20 mai. …

Lire la suite

24e édition des cinémas d’Asie (3) : des réalisateurs heureux à Vesoul

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Le 24e festival international des cinémas d’Asie a fermé ses portes ce mardi 6 février au soir dans la cadre du multiplexe Le Majestic à Vesoul. Une manifestation qui, une fois de plus, a tenu ses promesses, par le nombre de films présentés et de cinéastes présents, et par la qualité de leurs œuvres. Retour sur cet événement avec la rencontre de quelques uns des acteurs et actrices de cette manifestation culturelle de haut vol.

Si Jean-Marc et Martine …

Lire la suite

24e édition des cinémas d’Asie (2) : la filière cinéma se retrouve à Vesoul

Posté le par dans Ca presse

Reportage de jean-François Cullafroz, journaliste professionnel, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Du 30 janvier au 6 février, le 24e festival des cinémas d’Asie a rejoint comme chaque année le complexe Majestic de Vesoul. Cette rencontre dans la capitale de la Haute-Saône, est un événement culturel de haute qualité qui reste accessible au public le plus large. Parmi les 40 000 entrées réalisées en une semaine, la part du public scolaire reste importante, mais il faut aussi compter avec de nombreux retraités, et des cinéphiles venus de tous les coins de France. …

Lire la suite

24e édition des cinémas d’Asie (1) : les festivaliers s’éclatent à Vesoul

En passant

Reportage de jean-François Cullafroz, journaliste professionnel, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Le Fica est devenu le rendez-vous incontournable pour visionner des films asiatiques que l'on ne voit jamais pendant le reste de l'année (© Pierre Nouvelle).

Le Fica est devenu le rendez-vous incontournable pour visionner des films asiatiques que l’on ne voit jamais pendant le reste de l’année (© Pierre Nouvelle).

Le 24e festival internationale des cinémas d’Asie (Fica) se terminera mardi 6 février 2018 à Vesoul. En une semaine, cette manifestation cinématographique internationale aura engrangé plus de 40 000 entrées et accueilli une bonne vingtaine de réalisateurs, producteurs, distributeurs et exploitants. Le Fica est le lieu par excellence de diffusion des films d’Asie, au sens large du terme : de la Turquie au Japon, du Proche Orient au fin fond de la Mongolie ou du Sud de l’Inde. Plongée dans cette rencontre et rencontre avec participantes et organisateurs.

le public vient de plus en plus nombreux de toute la France pour d&couvrir des chfes d'oeuvre et manifestement des spectateurs au large sourire sont comblés (© Pierre Nouvelle).

le public vient de plus en plus nombreux de toute la France pour d&couvrir des chefs d’œuvre et manifestement des spectateurs au large sourire sont comblés (© Pierre Nouvelle).

Au Fica, toute journée se termine en musique, et c’est ainsi que nous débuterons ce reportage. Chants mongols ou syriens, on avait le choix au terme de trois projections dans l’après-midi. Un sas avant l’ultime séance de la soirée.

 

La 24e édition du Festival des cinéma d’Asie a débuté en soirée mardi 30 janvier 2018. Deux points forts pour cette 24e édition : la Mongolie et un focus intitulé Paroles de femmes avec vingt longs métrages au programme.

Le quotidien régional participe à la popularisation du festival dans tout l'Est de la France (© Pierre Nouvelle).

Le quotidien régional participe à la popularisation du festival dans tout l’Est de la France (© Pierre Nouvelle).

Marie-Jeanne est une ancienne enseignante et amoureuse de la culture. Vésulienne, elle suit le Festival international des cinémas d’Asie depuis le première édition.

Nous l’avons rencontrée avec Catherine, sa fille, qui participait à son second festival. Elle témoigne de l’intérêt spectaculaire que revêt le festival pour Vesoul, une cité d’un peu plus de 15 000 habitants, chef-lieu du département de la Haute-Saône.

Un troisième enfant pour les créateurs

Avec son épouse Martine, Jean-Marc Thérouanne a créé le festival des cinémas d’Asie il y a vingt-quatre ans. Pour eux qui ont eu deux enfants, le troisième est bien ce festival qu’ils ont conçu au milieu des années 90.

Nous avons rencontré celui qui est le délégué général du festival. Il explique comment ce festival irrigue la vie culturelle de cette ville de 15 000 habitants, chef lieu du département de la Haute-Saône.

Bastian Meiresonne est le directeur artistique du festival. Polyglotte, il visionne près de 2 000 films par an avec Martine et Jean-Marc Thérouanne. Il présente cette initiative culturelle et le travail accompli pour la préparer.

 

La Mongolie, invitée d’honneur

En France, tout se termine en chanson. Alors, avant d’aller rejoindre une tente où se déguste une vodka mongole, on pouvait s’arrêter dans le hall du cinéma multiplexe Le Majestic pour écouter avec plaisir, Myagmarsuren Batbayar, une chanteuse lyrique qui vit à Paris.

De Carmen aux plus grands airs d’opéra, cette interprète a su mettre en valeur la musique et le chant de son pays familial.

Un festival de cinéma, c’est aussi la rencontre avec tous les acteurs de la filière. Une affaire à suivre demain.

Prochain article : 24e édition des cinémas d’Asie (2) : la filière cinéma se retrouve

2018-1918 : il y a cent ans, enfin la paix !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Depuis le 4 octobre 2017, les Archives municipales de Lyon accueillent jusqu’au 23 février 2018 deux expositions en lien avec la guerre de 1914-1918. Les carnets de Barthélémy Mermet constituent la base de la première, la seconde étant consacrée aux progrès de la radiologie durant cette période. Les carnets Mermet ont fourni à la réalisatrice Véronique Garcia matière à concevoir un documentaire. Rencontre avec notre consœur.

En novembre prochain, l’année 2018 honorera le 100e anniversaire de l’armistice, marquant la fin de la Première guerre …

Lire la suite

Chorale populaire de Lyon : déjà 60 ans !

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272 et correspondant du quotidien Le Courrier (Genève).

La Chorale populaire de Lyon a soixante ans. Cet anniversaire a été célébré samedi 25 novembre 2017 en l’église Saint-Germain à Vénissieux (Rhône). Lors de ce concert, la soixantaine de choristes, femmes et hommes, qui compose la chorale, a donné à entendre plus de deux heures de chants, qui allaient de la Renaissance aux mélodies contemporaines, du registre sacré au répertoire engagé et militant. Extraits de ce concert et entretien avec Francis Jaquet, le fondateur et toujours …

Lire la suite

10e Novembre des canuts (4) : avec la CFDT, cinéma, conditions de travail et luttes

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49 272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

La 10e édition de Novembre ds canuts se déploie depuis le 17 novembre et prendra foin le 3 décembre 2017. Dans cet espace de trois semaines, rencontres, conférences, repas, expositions, représentations théâtrales, projections de film se succèdent. Après un débat sur le mutuellisme mardi 28 novembre qu’animera Jacques Réty, militant CFDT Croix-Roussien à l’Alter’Hostel (Lyon  9e); la CFDT du Rhône sera maître d’œuvre d’un après-midi et d’une soirée consacré au cinéma et aux luttes, qui auront lieu mercredi …

Lire la suite

Institutionnalisation du syndicalisme (2) : des réformateurs, entre Louis Viannet et Maryse Dumas

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Les 16 et 17 novembre 2017, l’Institut CGT d’histoire sociale organisait avec l’Université Lyon 2 et le laboratoire Triangle un colloque sur l’institutionnalisation du syndicalisme. Une bonne trentaine de communications ont été données par des universitaires et des militant.e.s syndicaux.ales venu.e.s de tout l’Hexagone. Retour sur cette initiative à laquelle s’étaient associés plusieurs anciens responsables de la confédération CGT, dont Maryse Dumas, l’ex numéro deux de Louis Viannet, entre 1995 et 1999.

Aborder le rhème de l’institutionnalisation du syndicalisme n’est pas chose facile, au …

Lire la suite

14-18 : la guerre vue depuis Lyon

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Les Archives municipales de Lyon, dans le quartier de Perrache, font coup double en proposant deux expositions sur la guerre 14-18. L’une présente les progrès de la science, au travers des rayons X, l’autre feuillette l’agenda de la Première guerre mondiale, grâce aux carnets d’un industriel lyonnais Barthélémy Mermet. Ce conflit, qui a ouvert tragiquement le 20e siècle, fut source de drames immenses et la cause d’une boucherie humaine jusque là inconnue. Elle donna lieu aussi à des avancées scientifiques en matière de …

Lire la suite

10e Novembre des canuts : l’humain, le travail et la cité (1)

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Du 16 novembre au 3 décembre 2018 se déroulera la 10e festival Novembre des canuts. Spectacles, conférences, repas, projections ciné-débat… se succèderont. L’Humain, le travail, la cité sont le thème de cette édition qui sera spécialement dédiée à Robert Luc, un citoyen de la Croix-Rousse, créateur de cette initiative culturelle, disparue au début de l’année 2017. Comme depuis le début, la Compagnie de théâtre Chien jaune sera le vecteur d’animation de ce festival. rencontre avec Valérie Zipper, metteure en scène, et responsable de la Compagnie, et cheville …

Lire la suite
Page 1 sur 512345