Olivier Bertrand libéré, la Turquie reste en cage !

Posté le par dans Ca presse

Edito de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Notre confrère Olivier Bertrand de la rédaction du média électronique Les Jours a été libéré hier et est rentré en France ce lundi 14 novembre 2016. La mobilisation de la profession et du gouvernement français n’es pas pour rien dans cette libération. Mais comme le rappelle depuis des mois, et surtout depuis cet été, lés médias turcs et kurdes et toute la société reste sous le coup de mesures répressives qui touchent toutes les couches de la société. Explication.

A Paris, comme à Lyon, où il a …

Lire la suite

Libérez notre collègue Olivier Bertrand immédiatement

Posté le par dans Brèves de comptoir

Edito de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

 

Notre confrère Olivier Bertrand a été arrêté vendredi 11 novembre à Gaziantep en Turquie. Comme d’autres organisations (Reporters sans frontières, Reporters solidaires, SNJ-CGT et SNJ), la CFDT-Journalistes exige des autorités turques sa libération immédiate.

La CFDT, comme les autres syndicats français de journalistes (CGT et SNJ) et européens (Fédération européenne des journalistes) proteste depuis plusieurs mois contre l’emprisonnement de très nombreux collègues et la fermeture de nombreux médias écrits, audiovisuels et électroniques.

Aujourd’hui, elle s’indigne du nouveau pas répressif franchi par M. Erdogan dont la police vient …

Lire la suite

Luttes des années 70 : à Lyon, la CFDT témoigne le 25 novembre

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Le 25 novembre 2016 aura lieu aux Archives départementales du Rhône et de la Métropole de Lyon une journée d’études-séminaire sur le thème des luttes dans les années 70. Des interventions universitaires viendront éclairer des témoignages d’acteurs syndicaux et associatifs qui relateront les actions menées dans les entreprises et sur les territoires. Retour sur cette tranche d’histoire sociale rhodanienne et rhonalpine qui sera mise en lumière par la CFDT du Rhône et de Rhône-Alpes/Auvergne..

Pennaroya, Cofradel, les Hospices civils de Lyon, Teppaz, les PTT, Berliet, Sobeca, …

Lire la suite

Lyon : l’Eglise catholique booste ses chantres

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Le chant est une de composantes essentielles dans une célébration religieuse. Dans l’Eglise catholique, un travail de fond a été mené depuis un demi-siècle pour la restauration de la musique et du chant. Un mouvement ancré dans une tradition bimillénaire et soucieuse de s’inscrire dans la culture et les préoccupations de notre temps. Exemple à Givors (Rhône) le samedi 5 novembre 2016 où s’ouvrait un nouveau cycle annuel de formation du diocèse catholique de Lyon.

L’orientation donnée lors du concile Varican II il y a cinquante ans, se …

Lire la suite

Lyon : passe d’arme politique autour de l’augmentation des tarifs des transports publics

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Vendredi 4 novembre, le Syndicat de transports en commun lyonnais (Sytral) réunissait son comité syndical. Parmi neuf dossiers à l’ordre du jour, figuraient le débat d’orientation budgétaire 2017 avec à la clé l’augmentation des tarifs dans la Métropole lyonnaise et l’agglomération de Villefranche sur-Saône. Les élus du Département du Rhône qui ont supprimé 30 % des services des Cars du Rhône en septembre dernier n’ont pas osé demander d’augmentation.

Le vice-président du Sytral chargé des finances, Martial Passi,  (vice-président de la Métropole de Lyon (Front …

Lire la suite

Cars du Rhône : promesses données, parole non tenue !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

 

Depuis un an, un Collectif d’usagers des lignes 134 et 231 des Cars du Rhône luttent pour le maintien du service public. Dans la foulée de la suppression de la ligne 231 (Condrieu-Vienne), le Collectif a obtenu la possibilité d’emprunter les lignes 711 (Cars du Rhône) et 131 (Pélussin-Vienne).. Cependant, les engagements pris le 8 juillet par le Syndicat des transports en commun de l’agglomération lyonnaise (Sytral) ne sont toujours pas entrés dans les faits.

Les élus de la municipalité de Condrieu (Rhône) et le Collectif des usagers …

Lire la suite

Boliv’art : l’alliage subtil de l’art et du syndicalisme

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

L’exposition Instantanéités réunit sept artistes jusqu’au 15 novembre 2016 dans l’immeuble parisien des fédérations CFDT. Avenue Simon Bolivar, devant le parc des Buttes Chaumont, dans le 19e arrondissement de Paris, la CFDT accueille des militants syndicaux venus de toute la France. Nicolas-Guy Florenne participe à cette initiative culturelle collective. Il baigne dans les arts plastiques depuis son enfance. Après un travail de premier décorateur en bureau d’étude et chargé de production au Palais Garnier-Opéra de Paris, mais aussi de danseur de ballet, il poursuit son travail de …

Lire la suite

Richard Chermette : un instit’ au Conseil départemental du Rhône

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Lors de sa séance publique du 14 octobre 2016, le petit aréopage que constitue le Conseil départementale du Rhône a accueilli en son sein deux nouveaux membres : Muriel Blanc, élue centriste, et Richard Chermette, élu de gauche. Portrait du maire de Chevinay, un instituteur spécialisé qui poursuit son engagement citoyen au service des habitants du département du Rhône.

Poursuivre un engagement citoyen

Richard Chermette est un des deux nouveaux conseillers du département du Rhône. Il succède à Bernard Chaverot, qui a décidé de …

Lire la suite

Chœurs du Morvan : solistes pour Gounod avant la cantate Carmina Burana

Posté le par dans Coup de pouce

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Ils ont mûri ce spectacle depuis neuf mois, et après une première prestation en avril dernier à Autun en l’église Saint-Jean, c’est Saint-Honoré-les-Bains dans la Nièvre que les Chœurs du Morvan se sont produits. Pour la Messe de la Sainte Cécile de Charles Gounod, après l’interprétation de la Messe aux Chapelles interprété par le chœur lyonnais Prana, ils on été accompagnés par trois solistes de grand talent. Retour sur l’édition 2016 qui préfigure la cantate Carmina Burana.

Avec le concours amical du pianiste Charles …

Lire la suite

50 ans de chanson et une première rencontre chorale

Citation

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Cinquante ans tout juste après avoir fait connaissance, deux chanteurs et musiciens, le Méditerranéen Claude Grimaud et le Haut-Savoyard Jean-Marc Desjacquot, se sont retrouvés en terre drômoise à Beaufort-sur-Gervanne. Mais ils ne l’ont pas fait seuls. Ils avaient avec eux soixante choristes qui se sont réunis sur la même scène. C’était dimanche 23 octobre 2016 dans le temple protestant de la commune, un « village perché » au pied du massif du Vercors. Lever de voile sur le parcours de deux amis, qui ont fait route commune pendant quatre décennies au sein du quintet Les Gognands, un groupe vocal et instrumental lyonnais, et qui animent deux chœurs en terre rurale.

L'ensemble savoyard Air de rien a fait un tabac en terre drômoise sous la direction de Jean-Marc Desjacquot et Isabelle Guérassimov (© Pierre Nouvelle).

L’ensemble savoyard Air de rien a fait un tabac en terre drômoise sous la direction de Jean-Marc Desjacquot et Isabelle Guérassimov. Ils étaient accueillis à Beaufort-sur-Gervanne par Claude Grimaud et sa chorale La Gervanne (© Pierre Nouvelle).

C’était simple comme un coup de fil ! Durant l’été 2016, l’appel est venu de Haute-Savoie et a atteint Suze-sur-Crest, au pied du Vercors, où réside Claude Grimaud, un musicien éclectique et talentueux qui anime la chorale La Gervanne installée à Beaufort (Drôme). A l’autre bout de la ligne téléphonique, son vieil ami, Jean-Marc Desjacquot, proposait que son chœur, Air de Rien, implanté à Marlens dans le Val de Chaise (Haute-Savoie) lui rende visite.

Depuis les bancs de l'Ecole normale d'instituteurs de Lyon où ils se sont découverts en octobre 1966, ils n'ont pas cessé de partager leur amour de la musique, y associant leurs familles et amis (© Pierre Nouvelle).

Depuis les bancs de l’Ecole normale d’instituteurs de Lyon où ils se sont découverts en octobre 1966, ils n’ont pas cessé de partager leur amour de la musique, y associant leurs familles et amis (© Pierre Nouvelle).

Telle une rencontre amoureuse

Dimanche 22 octobre 2016, cette suggestion estivale est devenue réalité, et un spectacle de près de deux heures, avec pas moins de vingt-et-une chansons, a été déployé dans le temple protestant archicomble.

Une rencontre entre deux chorales commence comme une rencontre amoureuse, par une démarche d’approche où chacun se dévoile progressivement.

Ainsi, en est-il allé dimanche 23 octobre, lors de la rencontre entre la chorale La Gervanne de Beaufort (Drôme) et le chœur Air de rien de rien de Marlens-Val de Chaise. La Gervanne, dirigée par le chef de chœur Claude Grimaud a commencé par donner neuf morceaux dont « Chante » du Grenoblois Michel Fugain. Mais, pour la trentaine de membres de cet ensemble, c’est le morceau Les Couleurs du temps de Guy Béart qui incarne le mieux leur chorale.

Après l’entr’acte, le chœur Air de rien, conduit par Jean-Marc Desjacquot a répondu avec un répertoire de neuf autres chansons françaises où les harmonisations à quatre voix ont été enrichies avec des costumes, des gestes et des mimes. Lorsque l’on interroge les choristes de l’ensemble Air de Rien, ce sont La tendresse, un des titres-phare de Daniel Guichard, et Camarade de Jean Ferrat qui représente le mieux leur ensemble. Captage de cette chanson écrite après l’entrée des chars russes dans Prague durant l’été 1968.

En conclusion de la démonstration qualitative des deux ensembles est venu le temps où ils n’ont plus formé qu’un seul chœur (cœur). Cette rencontre a eu lieu avec trois chants successivement animés sous la houlette des deux chefs qui ont fait appel à une de leur collègue Isabelle Guerassimov. Cette dernière a fait interpréter à nouveau une œuvre de Michel Fugain : Comme un soleil.

Comme un soleil, un morceau sur des paroles de Pierre Delanoë, composé avec Michel Fugain pour son Big Bazar a ouvert le série des trois chants communs aux deux ensembles qui comprenait aussi Ma Liberté de Georges Moustaki, et Aux Champs Elysées que popularisa en 1969  dans son troisième album le chanteur Joe Dassin.

Extrait du morceau Comme un soleil interprété par les deux chœurs réunis sous la baguette d’Isabelle Guérassimov.

Un florilège de la chanson française

Fugain, Renaud,Goldman,Gainsbourg, Ferrat, Béart, Boris Vian, Demis Roussos, Françoise Hardy… n’en jetez plus, la cour est pleine ! Les spectateurs ont eu les oreilles emplies de ces chanteurs, compositeurs et musiciens du 20e siècle, célébrés dans de belles harmonisations à quatre voix. Extrait de Chante de Michel Fugain entonné par la chorale de la Gervanne.

La Gervanne est un ensemble qui totalise plus de trente années d'activité chorale. Il ya huit ans, Claude Griimaud en a repris la direction (© Pierre Nouvelle).

La Gervanne est un ensemble qui totalise plus de trente années d’activité chorale. Il y a huit ans, Claude Grimaud en a repris la direction (© Pierre Nouvelle).

Les chefs et leur marmite de potion…

Claude Grimaud est tombé dans la marmite de potion musicale, généreusement préparée par son papa, un agriculteur féru de musique. C’est dans son ensemble de bal qu’il a fait ses premières gammes. Et en plus de soixante ans, cet amour des gammes et de la belle ouvrage chorale ne l’a pas quitté.

Pratiquant de la plupart des instruments, de la guitare à la contrebasse en passant par l’accordéon et le piano, il est aussi expert en informatique ou en réparation de machines agricoles diverses. Depuis dix ans, sa retraite lui a donné le temps d’adapter des chanons et même d’en affiner des harmonisations à plusieurs voix. Il explique, ce qui aujourd’hui encore guide ses choix artistiques.

Entre violon sur le toît et musique des Andes

Jean-Marc Desjacquot a suivi un parcours similaire. Avec une maman pianiste, et un papa directeur d’école, toujours prêt à faire chanter ses élèves, il a su faire ses classes. Après des études de violon et un travail de la voix, ses dons lui ont permis de tâter de la flûte à bec, de la guitare, et d’une batterie d’instruments d’Amérique du Sud. La quéna, une flûte indienne pratiquée aujourd’hui encore sur les hauts plateaux andins, le siku et le charango n’ont pas de secret pour lui.

Entre violon et flûte des andes, le chef de choeur Jean-Marc desjacquot baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance à St Julien-Molin-Molette (© Pierre Nouvelle).

Entre violon et flûte des Andes, le chef de chœur Jean-Marc Desjacquot baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance à Saint-Julien-Molin-Molette (© Pierre Nouvelle).

De quoi enchanter les choristes dont il a la charge depuis son implantation en Haute-Savoie, son département de cœur. Lui-même choriste d’un ensemble qui répète à Ugine en Savoie, il a aidé à la création du chœur Air de rien installé à Marlens-Val de Chaise. Comment choisit-il les morceaux de son ensemble ? Comment allie-t-il la bonne chanson française et les airs traditionnels montagnards. ? Réponses de l’intéressé.

 

Il y aura des suites…

La première rencontre de ces chœurs, l’un savoyard et l’autre de la montagne drômoise, ne restera pas sans suite. Au terme des agapes qui ont prolongé leur concert, ils se sont  donnés rendez-vous au printemps 2017. A la vallée de la Gervanne succédera le Val de chaise. Qu’on se le dise !

Le temps de Noël s’approche, mais, pour l’heure, rien n’est défini en terme de spectacle ou d’animation d’offices religieux.