Vienne (Isère) : rassemblement pour le climat

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

A Vienne (Isère), comme dans cent villes de France, des citoyebs se sont rassemblés pour le climat (© Aziza Chabane).

A Vienne (Isère), comme dans cent villes de France, des citoyebs se sont rassemblés pour le climat (© Aziza Chabane).

 
Ce samedi 8 septembre 2018, ils étaient une trentaine devant la mairie de Vienne (Isère) aux environs de 14 heures. Un bon début pour appel lancé le matin même. par une jeune infirmière, Aziza Chabane. Ce rassemblement prometteur participait d’un immense mouvement citoyen a parcouru l’Hexagone en écho aux marches mondiales pour le climat. Révoltés par la démission de Nicolas Hulot du ministère de l’Écologie, dans 120 villes de France, elles et ils ont descendue.e.s dans la rue.
 
Des personnes de tous âges et de tous sexes, venu.e.s seul.e, en couple ou en famille. A Paris, ils étaient 50 000, et plus de 100 000 en France. Entretiens avec des marcheurs viennois et extraits de journaux télévisés de France Télévisions.


L’appel lancé par le jeune journaliste Maxime Lelong sur le réseau Facebook a fait boule de neige. Des milliers de personnes étaient mobilisées samedi 8 septembre 2018 avec   un seul mot d’ordre : arrêtons la course folle avant qu’il ne soit trop tard !

A Vienne (Isère), là aussi, à l’appel d’une citoyenne de base Aziza Chabane, une trentaine de personnes se sont retrouvées devant l’Hôtel de ville,. Elles ont fait connaissance et ont partagé leurs envies d’une planète durable.

Un cri du cœur pour la survie de l’humain sur la planète Terre

Aziza Chabane habite depuis une vingtaine d’années à Vienne. Cette infirmière libérale expose pourquoi elle a appelé à un rassemblement pour le climat dans sa ville.

 

Christian Colin, lui aussi est venu pour marcher pour le climat. Comme beaucoup d’autre, la démission de Nicolas Hulot de sa responsabilité de ministre l’a frappé. Habitant du quartier viennois Charlemagne, il est très sensible aux questions du climat en général et de l’alimentation en particulier. Il expose ses motivations.

 

Prolonger l’élan citoyen du 8 septembre 2018

Réjoui de l’ampleur un mouvement en France, Nicolas Hulot a incité les marcheuses et marcheurs à continuer leur mobilisation. A Vienne, comme ailleurs, ces initiatives prolongent le Tour Alternatiba qui était à Vienne le 30 août et qui rejoindra Bayonne le 6 octobre prochain.

 

Dans l’agglomération Vienne-Condrieu, cette marche ne sera pas sans suite.

D’ores et déjà, elle trouvera un prolongement dans les associations locales qui agissent pour un monde plus vivable dans le cadre d’un développement soutenable et durable. Que ce soit dans un cadre global avec Demain ad’Vienne, sur les transports avec Movi&co, en matière de commerce équitable avec Artisans du Monde, de formation citoyenne avec Naturama, ou de développement des énergies renouvelables avec le mouvement des centrales villageoises et de Sauvegardedu pays Rhône-Gier.

Faire que la marche pour le climat trouve un prolongement est bien le désir des participants du rassemblement viennois (© Aziza Chabane).

Faire que la marche pour le climat trouve un prolongement est bien le désir des participants du rassemblement viennois (© Aziza Chabane).

A suivre donc, pour se retrouver dans quelque temps dans les rues de Vienne, aussi nombreux qu’à Saint-Étienne…

Une trentaine de marcheurs à Lyon, voilà un premier en vue d'un rassemblement plus large (© Pierre Nouvelle).

Une trentaine de marcheurs à Lyon, voilà un premier en vue d’un rassemblement plus large (© Pierre Nouvelle).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *