Vienne (Isère) : une centaine en marche pour le climat

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Les marches pour le climat ont réuni plus de 80 000 personnes en France,  5 000 à Lyon et un millier à Saint-Étienne. Pour la troisième fois dans la sous-préfecture iséroise, ils sont venus. Ils étaient une centaine, un nombre qui ne cesse de croitre depuis le premier week-end de septembre. Des jeunes, des étudiants et salariés, des familles… Reportage, échos sonores,  et entretiens avec es participant.e.s.
La préservation de la planète et assurer les fins de mois étaient au cœur de ce rassemblement (© Pierre Nouvelle).

La préservation de la planète et assurer les fins de mois étaient au cœur de ce rassemblement (© Pierre Nouvelle).

13h50 devant l’hôtel de ville de Vienne (Isère) : une dizaine de personnes bat la semelle. Quelques agents de la police municipale et de la Police nationale sont là.
Une voiture bleu-blanc-rouge est prête à devancer le défilé dont le parcours a été déposé.
Petit à petit, les rangs grossissent. On est venu en famille ou avec des copines et copains. On distribue quelques slogans, des paroles de chansons et les voix s’échauffent. Sur une parodie d’un air chanté par Joe Dassin (Les Champs Elysées) on veut réinventer la société.

« 1-2-3 degrés de plus, on n’en veut pas », « De Saint-Fons à Roussillon, halte à la pollution », lier justice sociale et lutte pour le climat… tels étaient les slogans au fil d’un défilé de trois-quarts d’heure entre la mairie et l’office de tourisme de Vienne (Isère).
https://www.youtube.com/watch?v=BOgeRg6CD4Y
 Dans les rangs de la manif, il y a des personnes de tous les âges, bien en deçà et au de là de la frange des 7 à 77 ans. A côte d’une famille, Arthur Parazon marche avec des amis. Étudiant en génie électrique à l’université Jean Monnet à Saint-Étienne (Loire), il ses sent très concerné par les questions climatiques.
https://www.youtube.com/watch?v=KsEOD6ZlBiE&t=4s

Au terme du défilé joyeux et festif, Aziza  Chabane, la coordinatrice de cette marche livre ses impressions.

En attendant le prochain rassemblement, chacun est reparti vers sa vie quotidienne et les petits gestes qu’il peut faire au quotidien. C’est le cas de Maguy Geoffroy. Cette ex-enseignante et syndicaliste du Sgen-CFDT anime avec d’autres l’association Les Jardiniers en germe, dans le quartier viennois de Malissol.

Une réunion conjointe des coordinateurs de Demain Ad’Vienne et du conseil collégial de Demain Attitude aura lieu mercredi 30 janvier dés 19h30 au Club Léo Lagrange de Vienne (2 impasse Saint-Laurent) avec un repas à partager. Au menu de cette réunion, figureront notamment les relations entre le collectif Demain ad’Vienne et l’association Demain Attitude, la préparation de l’assemblée de printemps du 16 mars, l’organisation du Café citoyen et la mise au point du Salon de l’habillement.

Comme le 4 janvier dernier, le mouvement Nous voulons des coquelicots invite à des rassemblements devant les mairies vendredi 1er février à 18h30 (© Pierre Nouvelle).

Comme le 4 janvier dernier, le mouvement Nous voulons des coquelicots invite à des rassemblements devant les mairies vendredi 1er février à 18h30 (© Pierre Nouvelle).

La prochaine marche pour le climat aura lieu en mars, mais dès ce vendredi 1er février à 18h30, ceux qui veulent sauver la vie de l’humanité et de la nature ont rendez-vous devant la mairie de Vienne avec le mouvement Nous voulons des coquelicots.

Un débat avec une apicultrice suivra le rassemblement à l’initiative du collectif Demain ad’Vienne. Avant cette rencontre, on peut toujours revoir l’émission Envoyé spécial du 17 janvier dernier sur France 2, consacrée au glyphosate et à ses dangers.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *