Archives du mot-clef liberté de la presse

Liberté de la presse en France : CFDT-CGT-SNJ sur la même longueur d’ondes

Humeur du moment

 

A ce jou, plus d'une trentaine de journalistes ont déposé plainte contre les agissements de la police à leur égard (© Pierre Nouvelle).

A ce jou, plus d’une trentaine de journalistes ont déposé plainte contre les agissements de la police à leur égard (© Pierre Nouvelle).

Vendredi 3 mai sera la Journée internationale de la liberté de presse décidée par l’ONU. A cette occasion, à l’initiative du SNJ, un square sera dédié à Paris à nos collègues Ghislaine Dupont, Claude Verlon et Camille Lepage. Aujourd’hui, les organisations de journalistes CFDT, CGT (SNJ) et SNJ (Solidaires) ont publié un communiqué de presse alertant sur les atteintes graves à la liberté de la presse en France. Les trois organisations de journalistes ont demandé rendez-vous au Premier ministre et au président de la République.

Pour mémoire, la semaine passée, la CFDT-Journalistes a décidé de saisir le Défenseur des droits pour qu’il examine l’attitude des forces de sécurité à l’égard des journalistes lors des manifestations qui se déroulent depuis cinq mois.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

logo SNJ CGT CFDT


Liberté de la presse : des atteintes multiples et graves en France

Demande de rendez-vous au Premier ministre et au Président de la République

(© DR).

(© DR).


Ce 3 mai 2019, à l’initiative du SNJ et de la Mairie de Paris, une place de Paris sera inaugurée en hommage à trois journalistes tués dans l’exercice de leur profession : Ghislaine Dupont et Claude Verlon (RFI), assassinés au Mali le 2 novembre 2013, et Camille Lepage le 12 mai 2014 en République centrafricaine.

(© DR/Wikipédia).

(© DR/Wikipédia).

Leurs cas ne sont pas isolés, et en 2018 encore, 80 journalistes ont été tués dans le monde, y compris en Europe. Cette hécatombe qui est dénoncée, année après année, repose sur l’impunité des assassins et commanditaires. C’est pourquoi la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ, 600 000 adhérents dans 146 pays) mène campagne pour faire adopter par l’assemblée générale des Nations Unies une Convention contre l’impunité. Plusieurs dizaines de pays se sont déjà engagés à la voter. La France ne s’est toujours pas prononcée.

Les organisations SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes, membres de la FIJ, s’associent pleinement à cette démarche.

Dans un monde en crise, où les affrontements, armés ou non, sont nombreux, plus que jamais les journalistes de toutes les formes de presse ont un rôle indispensable à jouer pour informer la population et éclairer les citoyens.

En France, pourtant pays démocratique, les atteintes à la liberté de la presse se sont multipliées ces derniers mois.

Depuis novembre, de nombreux journalistes ont été pris à partie ou molestés par des agresseurs se revendiquant de leur appartenance aux Gilets Jaunes. Parallèlement, des dizaines de consœurs et confrères ont été victimes de violences policières : empêchés de travailler, injuriés, agressés, matériels saisis et détruits, cartes de presse subtilisées. Des journalistes ont été visés délibérément par les forces de l’ordre et blessés, certains gravement, lors de ces manifestations sociales d’une ampleur et d’une durée inédites à ce jour. Des journalistes ont été interpellés et placés en garde à vue.

Les organisations syndicales SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes renouvellent leur soutien aux journalistes qui ont déposé plainte en raison d’atteintes de diverse gravité de la part de manifestants et contre les forces de sécurité qui ont agi en totale contradiction avec les assurances données par le ministre de l’Intérieur dès le début du mouvement social.

Ces derniers jours, plusieurs médias sont sous le coup d’une plainte du ministère de la Défense pour avoir divulgué l’utilisation d’armes françaises dans la guerre du Yémen. Trois journalistes sont convoqués les 14 et 15 mai prochains à la DGSI (Direction générale de Sécurité intérieure). Les services veulent identifier leurs sources ! Rien de moins ! Bien entendu, les confrères refuseront mais, là encore, la France est-elle toujours un Etat de droit ?

Les syndicats  SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes assurent de leur appui total les rédactions et les journalistes menacées par l’action en justice du ministère de la Défense.

Au vu de ces incidents les plus récents, le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes demandent des rendez-vous urgents au Premier ministre et au Président de la République pour leur faire part de la réprobation de la profession, et obtenir au plus haut niveau de l’Etat, l’engagement que cessent ces attaques du gouvernement contre les libertés constitutionnelles que sont la liberté d’informer et d’être informé.

Paris, le 2 mai 2019

Gaspard Glanz est une des derniers journalistes interpelé dans le cadre de l'exercice de son métier dans une manifestation de Gilets jaunes à Paris (© Pierre Nouvelle).

Gaspard Glanz est une des derniers journalistes interpellé dans le cadre de l’exercice de son métier dans une manifestation de Gilets jaunes à Paris (© Pierre Nouvelle).

Liberté de la presse en danger : manif Gilets jaunes et vente d’armes comme révélateurs

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Dans la même semaine, des journalistes ont été malmenés par les forces de sécurité et l’un d’eux traduit en justice, tout comme plusieurs médias numériques et audiovisuels par le ministère de la Défense pour des révélations sur l’implication de la France dans la guerre du Yémen. Des faits estimés graves par l’avocat Jean-Pierre Mignard, ex-PDG du magazine Témoignage chrétien, et par deux journalistes David Dufresne et Alexandre Devecchio, responsable du Figaro Vox. Retour sur ces événements et ce qu’ils révèlent sur la base de …

Lire la suite

CFDT-Journalistes : oui à la liberté de la presse !

Posté le par dans Ca presse

Dans un communiqué diffusé dimanche 10 février 2019, les journalistes CFDT reviennent sur les événements de la semaine passée qui ont vu la justice se préoccuper des médias. CFDT-Journalistes plaide une fois de plus pour la liberté de la presse. « On veut museler la presse, la CFDT-Journalistes ne peut l’accepter », tel est le rappel que les Journalistes CFDT ont adressé au gouvernement sur les ondes de Sud Radio mardi 5 février, au lendemain de la tentative de perquisition au siège de Mediapart. (https://www.sudradio.fr/societe/tentative-de-perquisition-au-siege-de-me…).

Depuis, on sait que le Procureur de la République de …

Lire la suite

Médiapart-Radio France : « Il y a une volonté de museler la presse »

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel, carte de presse 49272

La tentative de perquisition au sige de Médiapart, et la tenue du procès intenté par denis baupin à l’encontre de Radio France et de Médiapart, ramène sur le devant de la scène la question de la liberté de presse et du libre exercice du métier de journaliste. Cette semaine, la CFDT-Journalistes et trente-cinq sociétés de rédacteurs se sont élevées contre les menaces à l’encontre des médias. Des atteintes récurrentes constatées lors des manifestations récentes, tant de la part des forces de police que de certains Gilets jaunes, …

Lire la suite

Journalisme : le combat pour la liberté de la presse se poursuit

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

La liberté de la presse est une liberté fragile et loin d’être assurée dans le monde. le baromètre annuel de la Fédération internationale des journalistes comme celui de Reporters sans frontières l’attestent. Et cette atteinte aux droits humains ne concernent pas que les pays avec un régime autoritaire ou sous une dictature. En Europe même, dans une communauté de 28 pays dits démocratiques, les journalistes et la presse sont aussi victimes. Après l’Allemagne et les néo-nazis, les gouvernements de la Hongrie et la Pologne, Ii …

Lire la suite

Lyon-30 mars 2015 : la carte de presse en question

Posté le par dans Ca presse

Par François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire carte de presse 49272

 La carte de presse des journalistes a 80 ans. Créée par la loi du 29 mars 1935, elle est partie intégrante du statut des journalistes professionnels. Lundi 30 mars au Club de la presse de Lyon, la CFDT -Journalistes invite la profession à fêter cet anniversaire, et à venir débattre avec des parlementaires, en présence du public. Stéphane Rabut, président du Club de la presse ouvrira la soirée durant laquelle Isabelle Bordes, secrétaire générale adjointe des journalistes CFDT, prendra la parole. Le débat sera animé par …

Lire la suite

Angoulême : Charb-liberté à la pelle…

Posté le par dans Autant en emporte le vin

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste carte de presse 49272

 

Le 42e festival de la Bande dessinée d’Angoulême avait lieu du 29 janvier au 1er février 2015. Un rendez-vous rituel, qui, cette année, a pris une tournure exceptionnelle. La liberté de la presse, la force du dessin et de la caricature, leur nécessité pour une démocratie vivante et saine, toutes ces préoccupations étaient partagées par les milliers de visiteurs qui se sont pressés pendant cinq jours d’un bout à l’autre de la cité angoumoise..

Alors que dans la ville haute, on se pressait sous les bulles à la recherche de …

Lire la suite

Et Charlie vu de l’Afrique de l’Ouest

Posté le par dans Coup de coeur

Par Jean-François Cullafroz, carte de presse 49 272

Les réactions au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique ont parfois été très vives contre la rédaction de Charlie Hebdo. Les manifestations devant les ambassades et consulats voulaient montrer que la question religieuse reste centrale pour certains peuples, et pour certains pratiquants musulmans la caricature du prophète reste inacceptable. Au nom de l’Islam, des jeunes et moins jeunes se sont enflammés pour cette cause. Sans reprendre à leur compte, cette diatribe, des professionnels plus modérés, comme les journalistes, font état de leurs doutes et questions. D’autres ont été plus directs en manifestant …

Lire la suite

Charlie-berté, j’écris ton nom

Posté le par dans Coup de coeur

Par Jean-François Cullafroz, journaliste carte de presse 49272

Liberté, que n’écrit-on en ton nom !  Et quels flots de paroles et d’images se déversent pour te célébrer ! En France, des voix s’élèvent pour récuser la solidarité nationale avec Charlie Hebdo et les dix-sept personnes assassinées. A l’Est de la Méditerranée, mais aussi  en Afrique et en Asie, des manifestations violentes se sont déroulées. Des réactions qui méritent attention et réflexion.

 

Pour la France, il faut sans doute redémarrer par les fondamentaux : la Révolution française, celles de 1830, 1848 et la Commune de Paris. Puis le combat …

Lire la suite

Ampuis : Charlie est parti en 5 minutes

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste carte de presse 49 272

 

Le bureau de tabac-presse d’Ampuis (Rhône) est l’un des 27 000 points de diffusion de la presse sur le territoire français. Plusieurs centaines de journaux quotidiens, hebdomadaires, mensuels, de magazines et de revues spécialisées sont proposées au public par les dépositaires de presse. Là est la force de la démocratie. Là est l’importance de la liberté d’expression. Là est la richesse d’une presse pluraliste et diversifiée.

Après les dix-sept assassinats de la semaine passée, et les meurtres qui ont touché de plein fouet la rédaction …

Lire la suite
Page 1 sur 212