Givors-Serrières : le maire de Givors approuve le retour des trains de voyageurs

Posté le par dans Non classé

Par Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien de Genève)

Avec le retour du train voyageurs sur la rive droite du Rhône entre Givors et Serrieres, et la prolongation du tram-train entre Brignais et Givors, c’est une nouvelle vie qui s’offrira à la gare de Givors-Canal (© Pierre Nouvelle).

Semaine chargée pour les responsables de l’association des usagers des TER de la Vallée du Rhône (AuterVR). Après le président de Vienne-Condrieu agglomération lundi, ce mercredi 17 février 2021, ils ont plaidé devant Mohamed Boudjellaba, le maire de Givors (Rhône) et, Cyril Mathey, son adjoint chargé des mobilités, le retour du train en rive droite du Rhône. Une perspective que les élus de Givors soutiennent. Reportage et entretiens.

De gauche à droite, Jean-Christophe Thiel et Bruno Marchesini, responsables de l’association AuterVR en réunion de travail avec Cyril Mathey, adjoint, et Mohamed Boudjellaba, maire de Givors (© Pierre Nouvelle).

Les responsables de l’association de usagers des TER de la Vallée du Rhône (AuterVR) poursuivent leur tournée des élus du territoire. Objectif : faire connaître leur dossier pour le retour des trains de voyageurs sur la rive droite de la Vallée du Rhône au sud de Givors (Rhône).

Une hypothèse crédible qui apporterait des réponses aux habitants de cette zone qui va de l’Ardèche du Nord (Agglomération d’Annonay) au sud du département du Rhône, en passant par les communes de la Loire, sur les flancs du massif du Pilat.

Rive droite du Rhône et tram-train Brignais-Givors

Ce retour des trains de voyageurs en rive droite du Rhône, permettra aussi aux habitants du bassin Givors-Grigny de se déplacer vers le Sud, l’agglomération viennoise avec ses sites historiques, et autour de Condrieu et des Roches, avec une base de loisirs nautiques très recherchée.

C’est le sens de l’approbation des élus givordins, à commencer par le maire, Mohamed Boudjellaba, qui explique les motivations sans réserve de la municipalité, qui aspire aussi à la prolongation de la ligne de tram-train depuis Brignais.

Pour les élus givordins, ce sont aussi les relations avec la rive gauche du Rhône qui doivent être soutenues, et notamment la cité de Chasse-sur Rhône, sur l’autre rive. Des liens qui pourraient être incarnés par le train avec un tracé déjà existant, mais par la voie aérienne avec la mise en place d’un téléphérique ou d’une télécabine que soutiennent les écologistes locaux.

Comme son homologue de Givors-Canal, la gare de Givors-ville verra son trafic se renforcer dans les années à venir, si le tracé SNCF le permet. Pour l’heure, c’est la rive droite du Rhône qui fait la Une. Au sortir de cet entretien avec les élus de Givors, Bruno Marchesini, président d’AuterVR, exprimait sa satisfaction et envisageait la suite de l’action de son association.

Dans les hjours qui viennent, AuterVR devrait poursuivre ses rendez-vous avec les élus locaux. A l’agenda figurent déjà les maires de St Romain-en-Gal et Chasse-sur-Rhône, puis les responsables de l’Agglomération d’Annonay et le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec en ligne de mire, une mobilisation populaire artistique et revendication le 21 mars 2021 pour fêter le Printemps du train à Condrieu.

Un dossier à suivre !

2 commentaires

  1. Bruno Marchesini 18 février 2021 à 11 h 23 min

    Super, merci Jean-François. Cela reflète très bien notre réunion avec le maire de Givors.

  2. Ping : Retour du train sur la rive droite du Rhône : à Saint-Romain-en-Gal, le maire approuve des deux mains ! | L'écume d'un jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *