Archives du mot-clef SNJ-CGT

Un square parisien pour trois journalistes français assassinés

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jacqueline Papet, journaliste professionnel honoraire

Vendredi 3 mai 2019, journée internationale de la liberté de la presse, le Syndicat national des journalistes (SNJ) organisait avec la Mairie de Paris l’inauguration d’un square dédié à la mémoire de trois professionnel.le.s de l’information tués en reportage. Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont, journaliste à Radio France internationale, était tuée avec son technicien Claude Verlon à Kidal, au Mali. Le 12 mai 2014, dans l’ouest de la République centrafricaine, c’était le tour de Camille Lepage, reporteure-photographe de guerre. De nombreux consœurs et …

Lire la suite

Liberté de la presse en France : CFDT-CGT-SNJ sur la même longueur d’ondes

Humeur du moment

 

A ce jou, plus d'une trentaine de journalistes ont déposé plainte contre les agissements de la police à leur égard (© Pierre Nouvelle).

A ce jou, plus d’une trentaine de journalistes ont déposé plainte contre les agissements de la police à leur égard (© Pierre Nouvelle).

Vendredi 3 mai sera la Journée internationale de la liberté de presse décidée par l’ONU. A cette occasion, à l’initiative du SNJ, un square sera dédié à Paris à nos collègues Ghislaine Dupont, Claude Verlon et Camille Lepage. Aujourd’hui, les organisations de journalistes CFDT, CGT (SNJ) et SNJ (Solidaires) ont publié un communiqué de presse alertant sur les atteintes graves à la liberté de la presse en France. Les trois organisations de journalistes ont demandé rendez-vous au Premier ministre et au président de la République.

Pour mémoire, la semaine passée, la CFDT-Journalistes a décidé de saisir le Défenseur des droits pour qu’il examine l’attitude des forces de sécurité à l’égard des journalistes lors des manifestations qui se déroulent depuis cinq mois.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

logo SNJ CGT CFDT


Liberté de la presse : des atteintes multiples et graves en France

Demande de rendez-vous au Premier ministre et au Président de la République

(© DR).

(© DR).


Ce 3 mai 2019, à l’initiative du SNJ et de la Mairie de Paris, une place de Paris sera inaugurée en hommage à trois journalistes tués dans l’exercice de leur profession : Ghislaine Dupont et Claude Verlon (RFI), assassinés au Mali le 2 novembre 2013, et Camille Lepage le 12 mai 2014 en République centrafricaine.

(© DR/Wikipédia).

(© DR/Wikipédia).

Leurs cas ne sont pas isolés, et en 2018 encore, 80 journalistes ont été tués dans le monde, y compris en Europe. Cette hécatombe qui est dénoncée, année après année, repose sur l’impunité des assassins et commanditaires. C’est pourquoi la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ, 600 000 adhérents dans 146 pays) mène campagne pour faire adopter par l’assemblée générale des Nations Unies une Convention contre l’impunité. Plusieurs dizaines de pays se sont déjà engagés à la voter. La France ne s’est toujours pas prononcée.

Les organisations SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes, membres de la FIJ, s’associent pleinement à cette démarche.

Dans un monde en crise, où les affrontements, armés ou non, sont nombreux, plus que jamais les journalistes de toutes les formes de presse ont un rôle indispensable à jouer pour informer la population et éclairer les citoyens.

En France, pourtant pays démocratique, les atteintes à la liberté de la presse se sont multipliées ces derniers mois.

Depuis novembre, de nombreux journalistes ont été pris à partie ou molestés par des agresseurs se revendiquant de leur appartenance aux Gilets Jaunes. Parallèlement, des dizaines de consœurs et confrères ont été victimes de violences policières : empêchés de travailler, injuriés, agressés, matériels saisis et détruits, cartes de presse subtilisées. Des journalistes ont été visés délibérément par les forces de l’ordre et blessés, certains gravement, lors de ces manifestations sociales d’une ampleur et d’une durée inédites à ce jour. Des journalistes ont été interpellés et placés en garde à vue.

Les organisations syndicales SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes renouvellent leur soutien aux journalistes qui ont déposé plainte en raison d’atteintes de diverse gravité de la part de manifestants et contre les forces de sécurité qui ont agi en totale contradiction avec les assurances données par le ministre de l’Intérieur dès le début du mouvement social.

Ces derniers jours, plusieurs médias sont sous le coup d’une plainte du ministère de la Défense pour avoir divulgué l’utilisation d’armes françaises dans la guerre du Yémen. Trois journalistes sont convoqués les 14 et 15 mai prochains à la DGSI (Direction générale de Sécurité intérieure). Les services veulent identifier leurs sources ! Rien de moins ! Bien entendu, les confrères refuseront mais, là encore, la France est-elle toujours un Etat de droit ?

Les syndicats  SNJ, SNJ-CGT et CFDT-Journalistes assurent de leur appui total les rédactions et les journalistes menacées par l’action en justice du ministère de la Défense.

Au vu de ces incidents les plus récents, le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes demandent des rendez-vous urgents au Premier ministre et au Président de la République pour leur faire part de la réprobation de la profession, et obtenir au plus haut niveau de l’Etat, l’engagement que cessent ces attaques du gouvernement contre les libertés constitutionnelles que sont la liberté d’informer et d’être informé.

Paris, le 2 mai 2019

Gaspard Glanz est une des derniers journalistes interpelé dans le cadre de l'exercice de son métier dans une manifestation de Gilets jaunes à Paris (© Pierre Nouvelle).

Gaspard Glanz est une des derniers journalistes interpellé dans le cadre de l’exercice de son métier dans une manifestation de Gilets jaunes à Paris (© Pierre Nouvelle).

Journalistes : les syndicats CFDT, CGT et SNJ unanimes contre les arrestations policières

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

L’acte 23 des Gilets jaunes a donné lieu à des exactions de casseurs et de certaines personnes portant des Gilets jaunes. Face à un nombre de participant.e.s en baisse, les effectifs des forces de sécurité avaient été mobilisés en conséquence. Les interventions policières, ont pour le moins, manqué de discernement, puisqu’à Paris, comme à Toulouse des journalistes ont été malmenés et arrêtés dans le cadre de leurs reportages. C’est le cas d’Alexis Kraland et Gaspard Glanz.  Interpellés tous les deux, Gaspard Glanz passera en justice à …

Lire la suite

Algérie : les syndicats français de journalistes solidaires de leurs collègues algériens

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Jeudi 28 février, lors d’un rassemblement de journalistes à Alger, des dizaines de collègues algériens étaient arrêtés, dont notre consœur Leila Beratto, correspondante de Radio France Internationale. Ses parents vivent en France où elle a été salariée de Radio France, notamment dans la station de France Bleu à Grenoble. Ces menées contre la presse de la part du pouvoir algérien ont suscité la solidarité immédiate des syndicats de journalistes CFDT, CGT et SNJ en France. Explication et réactions des Algériens vivant à …

Lire la suite

Jean-Gérard Cailleaux : un confrère, un camarade, un ami s’en est allé…

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

 

Né le 25 avril 1950 à Arras, Jean-Gérard Cailleaux a été journaliste toute sa vie. A La Voix du Nord tout d’abord de 1974 à l’an 2000, puis il a terminé sa carrière comme rédacteur en chef du magazine Témoins. En 2000, alors qu’il était en recherche d’emploi, il avait choisi comme pseudonyme  « Gens de Bucquoy », du nom de sa commune de naissance dans le Pas-de-Calais. Il a été syndicaliste toute sa vie professionnelle. A la CFDT tout d’abord d’abord pendant trente-et-un ans, …

Lire la suite

A i Télé, fin de partie dans la douleur : la grève laissera des traces !

Posté le par dans Ca presse

Edito de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272 C’est plus d’un mois de grève qui s’est terminé lors de l’assemblée générale quotidienne ce mercredi 16 novembre. La plus longue grève de l’audiovisuel, dépassant le conflit de Radio France en 2011, a pris fin dans la douleur : peu d’acquis et en prime le départ de 15 journalistes écœurés.. En appui aux journalistes et des négociations entre syndicats (CFDT, CGT et SNJ) et direction de Canal + Vivendi , l’ONG Reporters sans frontières poursuit sa pétition « Soutenons les journalistes d’iTélé; Nous exigeons des garanties pour l’indépendance …

Lire la suite

Journalistes, syndicats et Europe : un ménage à trois qui roule bien

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste honoraire, carte de presse 49272

 

Le 13e congrès de la Confédération européenne des syndicats s’est tenu du 30 septembre au 2 octobre 2015 à Paris. Dans la salle de la Mutualité, 500 délégués ont écouté, débattu et voté les rapports sur l’avenir des salariés en Europe et du syndicalisme dans les 39 pays que recouvre la CES. Au sein de cette assemblée, la délégation de la fédération européenne des journalistes était composée de trois journalistes : Paco Audije (Fape) , Patrick Kamenka (SNJ-CGT) et Jean-François Cullafroz (CFDT-Journalistes). Mais …

Lire la suite

Sources des journalistes : réveillez-vous Monsieur Valls !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste honoraire, carte de presse 49272

L’Intersyndicale des journalistes a été sacrément boostée avec la proposition de loi sur la protection des sources des journalistes présentée à l’Assemblée nationale par huit députés de droite et de gauche, sous l’impulsion de Marie-George Buffet, ex-ministre. Une réponse à l’enterrement de première classe qu’a subi le projet de loi gouvernemental présenté en juin 2013, et pour l’heure toujours dans les cartons de l’hôtel Matignon. Réactions des représentants syndicaux d’une profession qui oscille entre enthousiasme et grande impatience.

Les journalistes sont à la fois heureux de …

Lire la suite

Appel au secours : Journalistes : à vous de jouer M. le Président !

Posté le par dans Edito

Reportage de François Dalla-Riva, carte de presse 49 792

Durant la campagne électorale présidentielle de 2012, les promesses des candidats n’ont pas manqué. Mais certains comme François Hollande ont listé leurs propositions. Ainsi, la question de la protection des sources des journalistes, particulièrement malmenée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Une fois élu, le nouveau président de la République devait mettre en œuvre ses engagements. Du côté des journalistes, on attend toujours. Les assassinats au siège de Charlie Hebdo accéléreront-ils la discussion d’un projet de loi, rédigé depuis un an et toujours renvoyé ? C’est un nouvel appel au secours …

Lire la suite

Nous sommes tous Charlie : Lyon en marche

Posté le par dans Coup de coeur

Par Jean-François Cullafroz, journaliste carte de presse 49 272

 

300 000 personnes ont défilé sur sept kilomètres entre le quartier de Monplaisir-ville et la presqu’île lyonnaise en ce dimanche 11 janvier 2015. Plus de quatre heures ininterrompues d’une marche silencieuse seulement ponctuée par des vagues d’applaudissements, telles des holas, reprises régulièrement au fil du cours Albert Thomas, de l’avenue de Saxe et des quais du Rhône. Reportage.

 

A partir de 13 heures, le cours Albert Thomas était déjà plein. Et le flot n’a cessé de grossir au fil des minutes. Au point que la tête de …

Lire la suite
Page 1 sur 212