Paysan-boulanger: parcours de deux combattants pour une installation en région lyonnaise

Posté le par dans Coup de coeur

 

vendredi 17 novembre 2017, la salle des fêtes des haies accueillait une cinquantaine de personnes pour visionner un des documentaires d'Honorine Perino et dialoguer avec la réalisatrice (© Pierre Nouvelle).

Vendredi 17 novembre 2017, la salle des fêtes de la commune des Haies (Rhône) accueillait une cinquantaine de personnes pour visionner un des documentaires d’Honorine Perino et dialoguer avec la réalisatrice (© Pierre Nouvelle).

Vendredi 17 novembre 2017, Honorine Perino présentait dans la salle des fêtes des Haies (Rhône) le film Les agronautes devant une soixantaine de personnes. Ce moyen-métrage, dont elle est l’auteure, raconte sa propre histoire familiale. Celle vécue avec Denis Mignard, son compagnon, céréalier et fabricant de pain, et leurs trois enfants. Celle d’une tentative pour faire revenir une agriculture paysanne aux portes de la grande agglomération lyonnaise. Reportage et extraits captés lors de la projection de ce film et du débat qui l’a suivie.

Laisser vivre une agriculture urbaine

La commune des Haies (Rhône) comptait un peu plus de 800 habitants au recensement de 2013. En charge d’une collectivité qui s’étend sur 1 500 hectares, les élu.e.s ont à cœur de maintenir une agriculture paysanne, qui permette l’installation de nouveaux agriculteurs.trices.

Aussi, la projection du film Les agronautes, qui raconte les difficultés à faire vivre une agriculture de qualité en lisière d’une grande ville, était-elle bienvenue. Honorine Perino, la réalisatrice de ce documentaire, était dans la salle des fêtes, au centre du bourg. Extrait lançant cet ouvrage et ms à disposition sur Internet par le collectif de production Addocs.

Qui est donc cette jeune femme ? Eprise de nature, formée à la biologie, spécialiste des OGM, réalisatrice de plusieurs films, elle a fait parallèlement le choix de créer avec son compagnon une exploitation à l’enseigne du Croissant fertile, pour cultiver des céréales et les transformer en farine et pain.

Réponse publique de l’intéressée dans la petite salle des fêtes de la commune des Haies.

Il y a matière à dire…

Après la projection de ce film émouvant et très révélateur, le débat s’est instauré avec le public présent.

Il y en avait en effet matière à dire sur de l’attitude des élus locaux sensibles aux pressions de certains administrés, mais parfois ouverts à d’installation de jeunes agriculteurs. Débat aussi sur les oppositions d’un milieu rural frileux et parfois retenu par des gains potentiels sur des surfaces à construire.

Exemple d’une jeune éleveuse de moutons qui s’est implantée localement grâce à l’action de l »association Terre de liens.

Dans les pas de l’éducation populaire

 » Dans la lignée de l’éducation populaire, nous offrons au grand public une information claire et précise sur les thèmes choisis « , souligne l’association Adoccs, productrice des films d’Honorine Perino. La réalisatrice, entend s’adresser à tous, comme aux collectivités et associations, ainsi qu’aux filières générales, professionnelles, techniques et agricoles des établissements scolaires.

A cette fin, des projections privées ou publiques, ainsi que des interventions, peuvent être programmées sur demande, moyennant le paiement d’un droit de diffusion. C’était ainsi le cas vendredi 17 novembre aux Haies.

Avec e film Les agronautes, Honorine Perino fait le récit autobiographique d'une histoire qui se construit jour après jour (© DR/Addocs).

Avec le film Les agronautes, Honorine Perino fait le récit autobiographique d’une histoire qui se construit jour après jour (© DR/Addocs).

L’association Addocs (pour la diffusion de documentaires scientifiques) produit selon ses propres termes  » des films documentaires à vocation pédagogique (formation agricole, éducation à l’environnement) ou de sensibilisation (développement durable, bioéthique, biodiversité, écologie, relations homme-nature) « .

En novembre 2017, un nouveau moyen-métrage vient de sortir. Fruit d’un financement participatif, Semences du futur est consacré à la question très brûlante des semences, un domaine qu’elle connait bien pour avoir travaillé chez des acteurs de cette filière contestée.

Sans sa dernière ouevre Honorine Perino lève le coiin du voile sur une recherche et une industrie contestées (© DR/Addocs).

Sans sa dernière ouevre Honorine Perino lève le coin du voile sur une recherche et une industrie contestées (© DR/Addocs).

On peut se procurer les films réalisés par Honorine Perino sur le site www.addocs.fr , par mel à addocs@free.fr ou par courrier postal auprès de l’association Addocs – 10 impasse Cumin – 69005 Lyon -tel. 06 95 83 78 29).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *