Ordonnances : la CFDT veut reprendre la main

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

Comme toutes les organisations syndicales, la CFDt est confrontée au contenu d'ordonnances avec lesquelles elle a des divergences (© Pierre Nouvelle).

Comme toutes les organisations syndicales, la CFDT est confrontée au contenu d’ordonnances avec lesquelles elle a des divergences (© Pierre Nouvelle).

La CFDT le dit haut et fort depuis quelques mois : elle est le première organisation syndicale dans les entreprises privées. D’ailleurs, un grand rassemblement où sont attendues 10 000 personnes est prévue le 3 octobre prochain à Paris pour raffermir les liens entre les militants. En attendant, comme l’a prévu la confédération, la semaine prochaine s’ouvrira par des diffusions de tracts où la CFDT ira à la rencontre de la population. A noter aussi, comme à Lyon (Rhône), l’organisation de rassemblement devant le siège du Medef.

Mardi 12 septembre, alors d’autres syndicalistes battaient le pavé, les responsables de syndicats de la CFDT du Rhône quasiment au complet étaient réunis pour faire le point. Avec des expressions différentes, tous ont exprimé leurs inquiétudes voire leur franche opposition aux textes des ordonnances. Comme l’a exprimé Laurent Berger,  le secrétaire général de la CFDT, dès après sa sortie de l’Hôtel Matignon, une fois le contenu définitif des ordonnances connu, la déception était à l’ordre du jour.

Des atteintes au dialogue social

Aussi, tout comme le gouvernement vis à vis de ses électeurs, la CFDT doit défendre l’originalité de sa position : sans a priori ni frontalement contre la réforme du code du travail, mais néanmoins divergente sur des points essentiels pour la confédération cédétiste, tel le dialogue social que ne peuvent faire vivre que des élus du personnel conservés en nombre dans les entreprises. Aux yeux de la CFDT, la fusion des institutions représentatives du personnel (délégués du personnel, comité d’entreprise, CHSCT) n’est pas une bonne chose.

L’heure est donc à la pédagogie, en interne comme en externe. Aussi, c’est aux portes des gares, comme la part-Dieu, ou aux péages autoroutiers, tel Reventin-Vaugnris en aval de Vienne, que des tracts seront distribués par centaines;

A lyon, au sein de la Cityé internationale, des représentants de différentes organisations syndicales ont pu se rencontrer en pleine période de mobilisation militante (© Pierre Nouvelle).

A Lyon, au sein de la Cité internationale, des représentants de différentes organisations syndicales ont pu se rencontrer en pleine période de mobilisation militante (© Pierre Nouvelle).

Nous avons rencontré Sonia Pacaud sur le Salon des comités d’entreprises installé à la Cité internationale de Lyon. Cette  jeune permanente de l’Union territoriale interprofessionnelle CFDT Lyon-Rhône détaille les rendez-vous et les motivations de la démarche CFDT entre Rhône et Saône,

Un test de mobilisation

Lundi 18 septembre, la CFDT Lyon-Rhône invite aussi ses militants à venir se rassembler en nombre à 11 heures devant le siège patronal du Medef touts près du quartier populaire de Mermoz.

Ce sera pour elle un test de sa capacité à mobiliser sa base, celle qui sera le plus impactée par les modifications du code du travail. Dans la foulée, mercredi 20 septembre les responsables des retraités CFDT du Rhône décideront s’ils rejoignent la journée d’action décidée par les fédérations syndicales de retraités pour le 28 septembre.

Un commentaire

  1. MORIN 15 septembre 2017 à 9 h 29 min

    Paragraphe « Des atteintes au dialogue social » ligne 4, je pense qu’il s’agit plutôt de « Au yeux » qu’Au lieu…
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *