Main dans la main pour la paix

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste honoraire carte de presse 49272

Ce dimanche 17 janvier 2016 s’ouvrait dans toutes les paroisses chrétiennes du monde la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Une manifestation annuelle préparée en 2016 par les chrétiens de Lettonie. Plongée à Vienne, dans l’Isère, lors de la célébration d’ouverture entre les paroisses catholique et protestante de cette sous-préfecture du Nord-Isère.

L'unité des chrétiens qui est une volonté évangélique qui s'est inscrit dans une histoire récente, après de trop exemples de divisions internes à la chrétienté (© DR).

L’unité des chrétiens qui est une volonté évangélique qui s’est inscrit dans une histoire récente, après de trop exemples de divisions internes à la chrétienté (© DR).

C’est par un chant que s’est ouverte la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens à Vienne. Le curé de la paroisse, le Père Jean Cailles, et la présidente de la communauté protestante se sont avancés côte à côte dans l’assemblée, porteurs de la lumière et du sel que les chrétiens entendent incarner dans le monde.

La prière pour l’unité chrétienne ne date pas du 21ème siècle, mais c’est en 1908, aux États-Unis que cette prière a pris la forme particulière que nous lui connaissons. Aujourd’hui, celle d’une « octave » entre le 18 janvier (qui était la fête de la Chaire de Pierre à Rome) et le 25 janvier (fête de la conversion de saint Paul). Son « inventeur » est Paul Wattson, un prêtre épiscopalien qui venait de créer une communauté religieuse franciscaine au sein de l’Église anglicane américaine.

A Vienne, une cinquantaine de personnes ont célébré l'unité des chrétiens au temple de la paroisse de l'Eglise protestante unie de France ((© Pierre Nouvelle).

A Vienne, une cinquantaine de personnes ont célébré l’unité des chrétiens au temple de la paroisse de l’Eglise protestante unie de France ((© Pierre Nouvelle).

En ce mois de janvier 2016, le thème de cette semaine qui réunit toutes les confessions chrétiennes « Appelés à proclamer les hauts faits de Dieu ». Marqués par l’histoire douloureuse de leur pays mais également par une vie œcuménique féconde, les chrétiens de Lettonie  invitent  à revisiter la mission commune des baptisés. Au carrefour des traditions catholique, luthérienne et orthodoxe, les chrétiens lettons proposent pour cette Semaine de prière pour l’unité chrétienne un court extrait de la première lettre de Pierre exhortant à proclamer les hauts faits de Dieu.

Jean-Charles Viltard, est membre du petit groupe œcuménique de Vienne qui se réunit quelquse fois par trimestre. Jean-Charles est catholique, originaire du nord de la France. Membre de la paroisse Sanctus-en-Viennois, il a découvert dans sa famille une aïeule protestante. Il témoigne de la nécessité des relations suivies entre catholiques et protestants

Les paroissiens réunis dans le temple protestant de Vienne n’étaient pas de la première jeunesse. Pourtant, à Taizé en Saône-et-Loire, ou  lors des rassemblements que cette communauté de moines créée par le frère Roger Schutz il y a70 ans, les jeunes viennent en nombre, issus de toutes les confessions chrétiennes. Alors, aujourd’hui, catholique, protestant, arménien… qu’est-ce que cela peut dire pour des jeunes. Témoignage de Pascal Vigouroux, guitariste et animateur du groupe de jeunes de la paroisse viennoise de l’Eglise protestante unie de France.

D(icile 24 janvier, d’autres temps forts œcuméniques auront lieu sur les cinq continents pour manifester que plus unis, les croyants en la personne du christ peuvent être des ferments de paix. En quelque sorte sel de la terre et lumière pour les hommes.

Etre une lumière pour les hommes, une voonté inscrite dans le parcours de chaque chrétien (© Pierre Nouvelle).

Etre une lumière pour les hommes, une volonté inscrite dans le parcours de chaque chrétien (© Pierre Nouvelle).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *