Jazz à Vienne 2017 : dans 90 jours !

Posté le par dans Ca presse

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

quinze jours de spectacle, une cinquantaine de concerts, du cinéma, de la littérature, le 37e festival ne dérogera pas à la tradion instaurée il ya 37 ans par le jazzman Jean-Paul Boutellier et le maire louis mERMAZ (© Pierre Nouvelle).

quinze jours de spectacle, une cinquantaine de concerts, du cinéma, de la littérature, le 37e festival ne dérogera pas à la tradition instaurée il y a 37 ans par le jazzman Jean-Paul Boutellier et le maire socialiste Louis Mermaz. Une tradition que poursuit un de ses successeurs, le républicain Thierry Kovacs (© Pierre Nouvelle).

Le 37e festival Jazz à Vienne (Isère) aura lieu du jeudi 29 juin au jeudi 13 juillet 2017. Dans la cité gallo-romaine, quinze spectacles se déploieront sur la grande scène, mais ce sont plusieurs dizaines qui s’égayeront dans la ville. Premier regard sur ce rendez-vous international, et rencontres avec des acteurs de cette manifestation qui compte parmi les quatre premiers événements culturels de l’Hexagone, attirant 200 000 personnes au fil de 250 concerts.

jongler entre le cachet des artistes et les coups de coeur musicaux, tel est le dilemne qui réunit Benjamin Tanguy, directeur musical et Samuel Riblier, le directeur général de jazz à Vienne 2017 (© Pierre Nouvelle).

jongler entre le cachet des artistes et les coups de cour musicaux, tel est le dilemme qui réunit Benjamin Tanguy, coordonnateur artistique, et Samuel Riblier, le directeur général de jazz à Vienne 2017 (© Pierre Nouvelle).

De Zucchero à Kéziah Jones, quarante artistes viendront enchanter les 6 000 à 7 000 personnes qui se presseront sur les gradins. Le saxophoniste qu’est toujours le directeur musical de jazz à vienne, jongle depuis trois ans entre les effluves jazzies traditionnelles et les tendance nouvelles dérivant de la soul, du blues, du funk ou du reggae.

Comment fait(on pour mettre au point un tel programme, alors même que les grandes rencontres françaises et européennes (Antibes-Juan-les-Pins, Montreux…) se disputent les artistes et tentent de faire arrêter au bord du Rhône leurs tournées. comment concilier les hommages (John Coltrane, Prince, Silvia Cruz, Fela Kuty…).

Réponse de Benjamin Tanguy, le très breton coordonnateur artistique de jazz à Vienne. Pour lui, militantisme, politique liberté et actualité restent les traits fondamentaux du jazz.

Fidèle à une tradition

Jean-Paul Boutellier, le créateur de jazz à Vienne, est tombé dans la « marmite infernale » il y a cinquante ans. Créateur du festival au début des années quatre-vingt, il est toujours présent au sein du quatuor qui conçoit cette rencontre musicale de référence.

Comment celui qui est désormais un retraité très actif, voit-il évoluer son enfant ? Quelle filiation discerne-t-il ? Comment apprécie-t-il l’introduction de nouveaux styles comme le hip-hop ? Appréciation de l’intéressé.

Un impact économique évident

Pour le maire républicain de Vienne (Isère)), ce festival est une vraie aubaine. Il a su mettre ses pas dans ceux de son prédécesseur, Jacques Remiller (UDF puis UMP) et du socialiste Louis Mermaz qui a porté la manifestation sur les fonts baptismaux. D’ailleurs, le président de la commission des finances de la région Auvergne-Rhône-Alpes a su faire valoir à son président, Laurent Wauquiez, tout l’intérêt qu’il y avait à soutenir ce rendez-vous et a obtenu ainsi une rallonge de 150 000 € sur un budget de 5 millions d’euros, au grand dam de l’opposition régionale qui a déploré la baisse des aides à d’autres initiatives culturelles..

Car avec 200 000 personnes dans la vill,e au fil des concerts qui se succèdent toute la journée, c’est l’économie de la ville qui se trouve dynamisée. Thierry Kovacs, le premier magistrat de la ville, président de Viennagglo l’explique.

Deux futurs spectateurs au hasard d’une présentation

Plusieurs présentations de jazz à Vienne 2017 ont eu lieu successivement : à Vienne, dans le cadre le cinéma l’Amphi, devant la presse le 27 mars au matin, puis en soirée devant 600 personnes. ensuite a suivi Paris et Lyon le 30 mars, là encore devant un public très nombreux dans la hall d’exposition de la région Rhône-Alpes sur le site de la Confluence.

Comme à vienne le 27 mars, trois jours plus tard, plusieurs centaines de personnes se pressaient pour la présentation publique lyonnaise du festival Jazz à Vienne 2017 (© Pierre Nouvelle).

Comme à vienne le 27 mars, trois jours plus tard, plusieurs centaines de personnes se pressaient pour la présentation publique lyonnaise du festival Jazz à Vienne 2017 (© Pierre Nouvelle).

Au sein de ces fidèles du festival un jeune couple. Florence et Cyril ont déjà fréquenté le festival, sans être pour autant accros à ce genre musical; Ils précisent e qui les conduira à l’amphithéâtre romain durant la première quinzaine de juillet 2017.

Un festival pluridisciplinaire

La musique et le chant seront bien présents sur la grande scène, mais aussi pour des prestations gratuites, dans les jardins de Cybèle, dans six communes environnantes de Vienne au gré de la Caravan’ jazz,dans le cadre du musée gallo-romain de St Romain-en-Gal

A noter qu’à côté de la musique qui occupe le devant de la scène, jazz à Vienne, c’est aussi des rendez-vous littéraires dans le cadre de Lettres sur cours, et puis aussi du cinéma dans les salles locales de l’Amphi sur une programmation de l’association Cinéclap qui débute dès ce mois d’avril.

Renseignements : http://jazzavienne.com/billetterie/informations-generales

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *