Lyon : Cheminots et étudiants : main dans la main

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du quotidien Le Courrier (Genève)

Quekques centaines de cheminots dans les rues de Lyon et des gares désertes, le mouvement de grève a été bien suivi (© Pierre Nouvelle).

Quelques centaines de cheminots dans les rues de Lyon et des gares désertes, le mouvement de grève a été bien suivi (© Pierre Nouvelle).

Le mouvement était annoncé de longue date et nos collègues des médias martelaient l’info à longueur d’antennes. Aussi, avec près de trois-quarts des conducteurs en grève et près de 40 % de l’ensemble des personnels, les deux premiers jours de ce mouvement perlé, la donne est réussie. A Lyon, les étudiants de l’Unef ont rejoint le cortège des cheminots entre la gare Perrache et le siège de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Plongée dans la manif lyonnaise et interviewes de deux militantes, l’une cheminote et l’autre étudiante. Invitée ce jeudi 6 avril de BFM TV, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT a réaffirmée que la CFDT appellera encore à la grève dimanche et lundi prochains. L’essentiel reste que les négociations avec le gouvernement débouchent vraiment.

Les cheminots étaient appelés nationalement à la grève par les quatre syndicats CFDT FGTE, CGT, Unsa Ferroviaire et Sud Rail unis sur une plate-forme commune dont l’objectif est la défense du service public ferroviaire, les intérêts et attentes des usagers et des salariés de la SNCF étant étroitement conjugués.

Une grève très suivie dans le ferroviaire…

Avec force pétards et feux d’artifice, les cheminots ont défilé de la gare de Lyon-Perrache jusqu’à la Confluence, devant le siège de la Région Auvergne-Rhône Alpes. Aux quatre syndicats mobilisateurs s’ajoutaient des drapeaux de Force Ouvrière et de la France insoumise.

Maryline Puech est fille de cheminot. Elle(même est employée dans les services exploitation ferroviaire lyonnais. Secrétaire régionale des Cheminots CFDT (FGTE) elle explique pourquoi les salariés de la SNCF en grève sont soutenus par leur fédération des transports (routiers, aériens…) et par la confédération CFDT.

 

… et dans les facs aussi

Une dizaine de facultés sont actuellement occupées par les étudiants emmenés par l’Unef.

C’est le cas notamment à Lyon avec le grand amphi de l’Université Lyon 2. Un certain nombre de ces étudiants participaient à la manif des cheminots. Dans leurs rangs des bannières de la Jeunesse communiste.

Meletine Buffard, présidente de l’Unef à Lyon, explique les raisons du mécontentement des étudiants. Les conditions d’admission des élèves sortant de lycée et souhaitant entrer dans l’enseignement supérieur est en cause.

Après le  succès du mouvement de grève de mardi et mercredi 4 et 5 avril 2018, et la poursuite programmée dès le prochain dimanche, quelle peut-être l’issue de la grève prévue jusqu’en juin ? Réponse de Laurent Berger, secrétaire général de la confédération CFDT/. En l’absence de négociations abouties, les cheminots CFDTseront encore en grève.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *