Cars du Rhône : une nouvelle étape au sud de Vienne

Posté le par dans Autant en emporte le vin

Reportage de François Dalla-Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

L’avenir des Cars du Rhône est sur la sellette depuis plus d’un. Après un plan « d’optimisation » qui supprimera un service sur trois au 29 août, le Comité syndical du Sytral (Syndicat des transports en commun de l’agglomération lyonnaise) est revenu surles modifications sur ce réseau ainsi que sur le réseau Libellule,  spécifique à l’agglomération de Villefranche-sur-Saône.

Le 10 juin, dans la matinée, le Collectif des usagers des cars du Rhône a été reçu par deux élues responsables au Sytral. Réactions.

Avec le réseau Libellule à Villefranche-sur-Saône, le Sytral boucle son autorité sur tous les transports urbains et interurbains du département (© DR/Sytral).

Avec le réseau Libellule à Villefranche-sur-Saône, le Sytral boucle son autorité sur tous les transports urbains et interurbains du département (© DR/Sytral).

La messe a été dite le 29 avril dernier, plus question donc d’y revenir… Le Comité syndical du Sytral (Syndicat des transports en commun de l’agglomération lyonnaise) du vendredi 10 juin, s’est donc contenté d’approuver les conséquences des choix décidés fin avril en terme de modifications de lignes, de parcours, d’arrêts…

Les usagers ont été entendus

Parmi les modifications, figurent au sud du département les lignes 134 (Condrieu-Givors) et 231 (Condrieu-Vienne). Suite à l’action menée par le Collectif des usagers des Cars du Rhône, les modifications proposées par les usagers ont été acceptées : création d’un arrêt à la clinique Trénel (Ste Colombe-les-Vienne), matérialisation de l’arrêt du lycée Fitzgerald (abribus) à St Romain-en-Gal, maintien du terminus à la Maladière–Condrieu-Vérin), affichage des horaires Cars du Rhône sur les arrêts TCL dans la traversée de Givors. Reste en suspens l’adaptation des horaires des cars avec les lignes TER Lyon-Givors et Givors-Vienne.

Pour la liaison Condrieu-Vienne, le Collectif a obtenu qu’un accord soit passé avec les cars de la Loire, la ligne 131 (Pélussin-Vienne) suppléera donc la 231 qui sera rayée de la carte au 29 août prochain. Pour l’heure, le collectif des usagers reste dans l’exoectative, attendant la publication des nouveaux horaires? S’ils restaient dans la ligne de ce qui existe actuellement, les habitants de la rive droite du Rhône aurait des difficultés pour se rendre en temps et heure à leur travail sur Lyon, par exemple.

En matinée du 10 juin, le Collectif des usagers a été reçu par Mmes Christiane Agarrat (vice-présidente du département du Rhône) et Michèle Vullien  (2e vice-présidente de la Métropole de Lyon), toutes deux présidentes de la commission d’adaptation de l’offre du Sytral. Elles étaient assistées de Mmes Valérie Guillou (directrice de l’exploitation du Sytral) et Sylvie Blès-Gagnaire (directrice de cabinet de la présidente du Sytral). Ue démarche attendue depuis sept mois, et qui a permis à leurs représentants d’échanger avec les élus pendant environ une heure.

Il aura fallu une action de longue haleine sur sept mois pour que les élus prennent en compte les demandes de la population(© Pierre Nouvelle).

Il aura fallu une action de longue haleine sur sept mois pour que les élus prennent en compte les demandes de la population. Ici le Collectif des usagers des cars du Rhône. De gauche à droite : Daniel Durr, Bernard Girard, Maité André et Eliane Renard et Jean-François Cullafroz (© Pierre Nouvelle).

A l’issue de ce rendez-vous attendu, les réactions se sont enchaînées, à commencer par celle d’Eliane Renard, qui participe au Collectif des usagers, au nom de l’Union locale des retraités CFDT de Condrieu-Givors. Tout comme Maïté André qui était à ses côtés pour cette interview.

 

Des élus locaux avec les usagers

Depuis le début de cette action, la municipalité de Condrieu a apporté son soutien au Collectif des usagers. Une élue de cette commune est d’ailleurs membre du Collectif. Daniel Durr, adjoint au maire de Condrieu, a déjà participé à plusieurs réunions sur ce sujet. il explique son ressenti après ce rendez-vous qui était attendu.

Un rendez-vous comme celui qui a été accordé au Collectif des usagers, est une parle are, selon Bernard Thierry, président de Darly, un tel rendez-vous de travail est chose  rare, souligne-t-il. Entretien

Manifestement, la coopération avec les départements voisins va entrer dans les faits. C’est le cas en terre beaujolaise avec le département de l’Ain. Ce sera aussi le cas au sud du département du Rhône avec son voisin de la Loire. Mais celui de l’Isère devrait être aussi concerné par la suite. D’autant plus, si au 1er janvier 2017, la région Auvergne-Rhône Alpes devient autorité organisatrice des transports, prélude à une autre évolution du réseau lorsque se créera une grande agglomération comportant les communautés de communes ViennAgglo, de la région de Condrieu, du Pilat rhodanien et du Pays roussillonnais.. Affaire à suivre donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *