Archives de l\auteur Jean-François

Festival Lumière à Lyon (5) : Marco Bellocchio, ses engagements, la famille et la mafia

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Ce jeudi 17 octobre 2019, les rencontres du 11e Festival Lumière, accueilleront Ken Loach et Bong Joon Ho à la Comédie-Odéon. Hier, dans le même théâtre avait lieu une conversation avec Marco Bellocchio. Alors que son dernier film, Il traditore, avait déjà été projeté en avant-première depuis mardi, un débat de près de deux heures a permis de faire le tour de la filmographie de cet invité d’honneur. Extraits de cet après-midi ouvert par Lire la suite

Festival Lumière (4) : D’Annecy à la Comédie Odeon , Bellocchio et Tommaso Buscetta

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Le traitre (Il Traditore) était projeté en avant-première lyonnaise ce mardi 15 octobre 2019 dans le cadre du 11e Festival Lumière. Aujourd’hui, Marco Bellocchio participera à une master-classe au cinéma Comédie-Odéon. Retour sur ce film que nous avons vu et apprécié lors du 37e festival de cinéma italien d’Annecy du 23 au 29 septembre dernier. Rencontre avec Pierfrancesco Favino, l’acteur vedette de ce …

Lire la suite

Gilets jaunes Vienne (1) : Du cinéma à la rue, l’action continue

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Graines de rond-point, le dernier film de Jean-Paul Julliand a été projeté en avant-première lundi 14 octobre au cinéma L’Amphi à Vienne (Isère). Consacré à six mois de lutte du groupe viennois des Gilets jaunes, il témoigne d’un grand élan de fraternité, d’une approche du militantisme et de revendications qui perdurent et légitiment l’action qui se poursuit un an après les premières occupations de ronds-points. Plongée au cœur de cette avant-première qui a réuni 230 spectateurs.

Un parcours d’éducation populaire

Au fil des jours et de l’occupation des ronds-points, le mouvement des Gilets jaunes a évolué. Les débats ont été nombreux et souvent la solitude qui étaient le lot des personnes a été rompu. Une amitié, une fraternité et une solidarité se sont indéniablement manifestées.

Si les professions indépendantes et artisans ont pu être présents dans les rangs des Gilets jaunes, nous avons rencontré à Vienne, beaucoup de personnes en situation de pauvreté, un nombre importants de femmes, et même des salariés, dont certains avaient appartenu à des organisations syndicales.

Parallèlement à l'occupation du rond-point, l'assemblée citoyenne hebdomadaire a peris de s'informer, de débattre, de se former et de voter sur le cahier des revendications ( © Pierre Nouvelle ).

Parallèlement à l’occupation du rond-point, l’assemblée citoyenne hebdomadaire a permis de s’informer, de débattre, de se former et de voter sur le cahier des revendications ( © Pierre Nouvelle ).

Parallèlement, les séances de formation citoyenne (organisation institutionnelle et juridique, fonctionnement de l’État, Europe…) ont été mise en place, contribuant à la cohésion du groupe et à son élargissement, tandis que les revendications s’affinaient.

Au terme de six moi de lutte intenses et d’un mouvement qui se poursuit, après le lancement d’un grand débat, conséquence directe de cette action, quel peut être le débouché. C’est la question à laquelle Jean-Paul Julliand tente de répondre.

Un cycle de projections à enrichir

Après Vienne qui aura la primeur, le cycle des projections va prendre son parcours de croisière, avec dès le 6 novembre au Ciné Pilat à Pélussin (Loire). Ensuite, c’est au cinéma lyonnais Comoedia le 10 novembre, puis à Paris au cinéma Saint-André des arts.

L'histoire des gilets jaunes de Vienne (Isère) est déjà programmée dans 50 salles en Région et à Paris ( © Pierre Nouvelle ).

L’histoire des gilets jaunes de Vienne (Isère) est déjà programmée dans 50 salles en Région et à Paris ( © Pierre Nouvelle ).

La liste des projections n demande qu’à s’étendre. pour cela, joindre Jean-Paul Julliand  : 06 67 41 03 71 et electronlibrecompagnie@orange.fr

Festival Lumière à Lyon (2) : C’est parti pour neuf jours !

Posté le par dans Coup de coeur

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Vendredi 11 octobre, les trois coups ont été frappés, et sous les tentes du village dressées dans la cour de l’Institut Lumière, Thierry Frémaux, directeur du festival a accueilli journalistes, invités et ami.e.s. Présentation de l’intense semaine cinématographique qui s’annonce avec Maëlle Arnaud, co-créatrice de la manifestation.

Pour ce 10e anniversaire, avec près de 500 projections dans une cinquantaine de lieux de la métropole lyonnaise, le 7e art tiendra le haut du pavé des manifestations …

Lire la suite

La Halle : la bête immonde n’est pas morte

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

La communauté juive mondiale terminait le cycle des principales fêtes de l’année qui conduit du Nouvel an (Rosh Hashana) à Yom Kippour (Le Grand pardon). A Halle, au nord de l’Allemagne, mercredi 9 octobre un militant néonazi tuait deux personnes aux portes d’une synagogue et d’un restaurant turque. Une attaque antisémite qui montre que les idées racistes et xénophobes font encore florès plus de quatre-vingt ans après les menées hitlériennes. Michel Odesser est un ami annecien, juif …

Lire la suite

Ampuis (Rhône) : Quand la Poste s’en va, la population réagit

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz-Dalla Riva, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272, correspondant du Courrier (quotidien à Genève)

Le bureau de poste d’Ampuis (Rhône) va fermer. quotidien régional Le Progrès l’annonçait dans ses colonnes lundi 7 octobre 2019, et la nouvelle a été précisée ce mercredi 9 dans les mêmes pages du Sud-Ouest Lyonnais. Une décision de la Poste entérinée par la mairie qui a fait réagir un certain nombre d’habitants. Un comité de défense a été mis en place, une pétition circule et une réunion publique d’information aura lieu mercredi 16 à 20 heures au …

Lire la suite