Manuel Valls, un ministre de l’intérier dans la continuité

" Sur les questions de sécurité, il faut rassembler et ne céder à aucune manipulation, à aucune polémique, à aucune provocation, notamment lorsqu’on déforme les chiffres de la délinquance ", déclarait Manuel Valls le 14 novembre, en s'excusant  de ses attaques de la veille contre l'opposition. (Libération-Pierre Nouvelle)

 » Sur les questions de sécurité, il faut rassembler et ne céder à aucune manipulation, à aucune polémique, à aucune provocation, notamment lorsqu’on déforme les chiffres de la délinquance « , déclarait Manuel Valls le 14 novembre, en s’excusant de ses attaques de la veille contre l’opposition. (Libération-Pierre Nouvelle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *