Personnes âgées (1) : les personnels des Ehpad et services de maintien à domicile diront non le 30 janvier

Posté le par dans Ca presse

Reportage de Jean-François Cullafroz, journaliste professionnel honoraire, carte de presse 49272

La coupe doit être pleine et le rs le bol importtant pour que des personnels de santé descendent dans la rue (© Pierre Nouvelle).

La coupe doit être pleine et le rs le bol important pour que des personnels de santé descendent dans la rue (© Pierre Nouvelle).

Nationalement, quatre syndicats CFDT, CFTC, CGT, FO et Sud appellent à la grève les personnels des 6 900 Ehpad et Services de maintien à domicile le 30 janvier 2018. En cause, le manque de personnels, la course à la rentabilité qui rendent les conditions de travail insupportables et le temps passé auprès des patients en diminution croissante, aux limites de la maltraitance institutionnelle. Dans le Rhône, les syndicats tenaient une conférence de presse à la Bourse du travail de Lyon pour expliquer les motifs de leur ras-le-bol. Reportage et rencontre avec des infirmières en Ehpad.

Dans le Rhône, les quatre syndicats appellent aussi à l’action qui se traduira notamment par une manifestation qui partira à 10h30 de l’Agence régionale de santé Rhône-Alpes-Auvergne (angle rue Garibaldi et rue du Pensionnat – Lyon 3e) pour se rendre à la préfecture de Région.

Une amélioration des conditions de travail des personnels des services de mainitien à domicile et des Ehpad pour une amélioration des soins des personnes âgées (© Pierre Nouvelle).

Une amélioration des conditions de travail des personnels des services de maintien à domicile et des Ehpad pour une amélioration des soins des personnes âgées (© Pierre Nouvelle).

Des revendications pressantes

Cette grève a pour objectif d’améliorer l’accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées indissociables de l’amélioration des conditions de travail des professionnels, en exigeant du gouvernement qu’il réponde à nos revendications :

– Application d’un agent ou un salarié par résident, tel que prévu par la Plan Solidarité Grand Age ;

– Abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des EHPAD, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application ;

– Arrêt des baisses de dotations induites par la convergence tarifaire et exige par conséquent le maintien de tous les effectifs des EHPAD y compris les contrats aidés, qui doivent être intégrés et sécurisés ;

– Amélioration des rémunérations, des perspectives professionnelles et de carrières, dans le cadre du Statut et des conventions collectives nationales ;

Les retraités solidaires des salariés

Des délégations des personnels devraient y être reçues pour exposer leurs doléances.
Au plan national comme départemental, les syndicats CFDT, CGT, FO et Sud appellent leurs organisations de retraités à s’associer à l’action des salariés afin de manifester qu’en tant que représentants des personnes âgées, ils partagent les demandent des personnes qui les soignent.

Fouzia Benamra est infirmière dans un Ehpad du département du Rhône et militante CGT. Elle explique ce qu’elle vit au quotidien dans son travail.


Sabrina Ghefsi est infirmière dans un Ehpad et militante CGT. Elle détaille les motifs du ras-le-bol des personnels et les motivations des syndicats qui appellent à la grève et à une manifestation dans le quartier de la part-Dieu à Lyon.

 

Pour corroborer ces témoignages, on peut lire l’appel au secours lancé par Mathilde Basset, une infirmière ardéchoise qui écrit à la ministre de la Santé pour lui faire part de sa détresse.

De tr_s nombreux médias ont relayé l'appel désespéré d'une jeune infirmière en Ardèche (© Pierre Nouvelle).

De très nombreux médias ont relayé l’appel désespéré d’une jeune infirmière en Ardèche (© Pierre Nouvelle).

Un mal vivre dont le journal de France 2 de ce dimanche 28 janvier a rendu compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *